Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour le mot-clef ‘hypertension et alzheimer’

Hypertension et démence, y-a-t-il un lien?

mercredi 1 août 2018

Pour le professeur Olivier Hanon, cardiologue à l’hôpital Broca à Paris : «Des études menées sur des cohortes d’un million de personnes, montrent une relation exactement proportionnelle entre hypertension artérielle et mortalité, quel que soit l’âge(…) On ne guérit pas de l’hypertension qui demande un traitement à vie(…) Traiter 1000 personnes permet d’éviter 20 cas de démences.» C’est en tout cas ce qu’il a déclaré lors des 6èmes rencontres de l’association France-Alzheimer.

L’hypertension ou le tueur silencieux

Appelée ainsi par les anglais, cette maladie ne provoque pas de symptômes, à part quelquefois des maux de tête ou des saignements du nez. Elle doit cependant être prise très au sérieux pour prévenir des complications qui peuvent être gravissimes. Effectivement, principal facteur de risque dans la survenue des maladies cardio-vasculaires, d’accident vasculaire-cérébral (AVC) et par extension de la maladie d’Alzheimer, l’hypertension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les traitements antihypertenseurs sont efficaces et constituent avec la pratique d’exercices physiques et une bonne alimentation, la meilleure prévention possible. Jusqu’à présent, l’hypertension faisait partie des maladies totalement prises en charge dans le cadre des affections de longue durée. Aujourd’hui, pour des raisons économiques, elle ne l’est malheureusement plus.

Les médecins mécontents appellent à un changement

De nombreux médecins dont le professeur Bernard Levy, réclament aujourd’hui le retour de cette prise en charge de l’hypertension en tant qu’affection de longue durée :  » Le gouvernement nous a répondu que c’était trop cher », a-t-il déclaré.  Pourtant, selon lui, les facteurs de risque les plus importants dans la survenue de la maladie d’Alzheimer, sont l’hypertension artérielle, le cholestérol, le diabète, le tabac et l’obésité. Ce qui justifierait le retour de l’hypertension parmi les maladies entièrement prises en charge.