Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour le mot-clef ‘chutes’

Aides à l’adaptation du logement : comment les obtenir?

mercredi 13 avril 2016

The grandmother with a cat on a sofaL’ANAH peut accorder des subventions pour l’exécution de travaux concernant l’adaptation d’un logement à la perte d’autonomie liée au handicap ou au vieillissement.

BIEN VIEILLIR CHEZ SOI

Des travaux d’adaptation peuvent être nécessaires pour vivre longtemps chez soi, en toute sérénité. Il s’agit de travaux qui facilitent la vie quotidienne comme l’installation d’un monte-escalier électrique ou le remplacement d’une baignoire par une douche de plain-pied.
L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) peut financer jusqu’à la moitié de ces travaux et accompagner les personnes âgées dans les étapes de leur projet.

MONTANT DE L’AIDE

Vous pouvez bénéficier des aides de l’ANAH si vos ressources sont inférieures à des plafonds fixés nationalement et mis à jour au début de chaque année. Vous pouvez les consulter sur votre feuille d’impôts ou sur le site de l’ANAH.

  • Si vous vous situez dans la catégorie «ressources très modestes», l’ANAH peut couvrir 50% du montant total des travaux (HT). Le montant de cette aide est de 10 000 € maximum.
  • Si vous vous situez dans la catégorie «ressources modestes» : l’ANAH peut couvrir 35% du montant total des travaux (HT) dans une limite de 7 000 euros maximum.

COMMENT EN BÉNÉFICIER ?

Vous devez présenter votre projet à votre contact local de l’ANAH. Un spécialiste de l’habitat vient à domicile afin d’évaluer les travaux à réaliser. Il vous aidera ensuite à constituer le dossier et à le déposer auprès de l’ANAH qui étudiera votre demande.

Les conditions principales à remplir :

  • Vous habitez dans le logement dont vous êtes propriétaire.
  • Vous ne dépassez pas un certain niveau de ressources.
  • Votre maison a plus de 15 ans à la date où est acceptée votre demande d’aide.

Source : www.anah.fr

Personnes âgées : attention à votre sécurité

jeudi 23 avril 2015

nl familesMéfiez-vous des accidents domestiques ! Ils représentent la 3ème cause de décès chez l’adulte, après le cancer et les maladies cardiovasculaires. S’informer sur les dangers qui pourraient menacer la santé ou la sécurité des personnes âgées peut être utile pour les prévenir! Si ce sont les chutes qui arrivent en tête des accidents les plus fréquents, il existe de nombreux autres types d’accidents domestiques à ne pas négliger et notamment les risques d’ intoxications et de  noyade accidentelle. Voici nos conseils de prudence:

Les intoxications accidentelles chez les personnes âgées 
Les intoxications accidentelles sont malheureusement courantes chez les seniors qui doivent souvent se soigner pour plusieurs pathologies dues à l’âge.Il arrive malheureusement que certaines personnes très âgées souffrant de problèmes de vue ou ayant leurs facultés cognitives altérées, se trompent dans le dosage de leurs médicaments ou dans le nom de celui-ci. Ces erreurs peuvent causer des intoxications ou bien des effets secondaires particulièrement dangereux à un âge avancé. Pour éviter ces fâcheux incidents qui pourraient avoir de graves conséquences, voici quelques précautions à prendre :
– Ne gardez pas de médicaments à la date de péremption dépassée
– Laissez les plaquettes de comprimés dans leur emballage d’origine
– Ne buvez jamais de sirop directement au goulot et utilisez la cuillère doseuse
– Ne pratiquez jamais l’automédication ou la prise de médicament sur le conseil d’un tiers non médecin ou pharmacien
– Soyez attentifs à bien respecter le nombre de prises indiqué par le médecin

Les noyades chez les personnes âgées
Bien que beaucoup plus rares, les noyades accidentelles peuvent survenir chez les personnes âgées qui surestiment leurs capacités physiques. La noyade est la 5eme cause de décès accidentel chez les personnes de plus de 65 ans.Très souvent fatale,elle cause plus de 1,800 décès par an chez les personnes âgées de l’UE. Pour éviter de se mettre en danger inutilement, surtout lorsqu’on a dépassé les 80 ans, voici quelques conseils à suivre :
– Si vous ne savez pas très bien nager ou si vous manquez d’entrainement, ne nagez ni trop loin ni trop longtemps
– Evitez surtout de vous baigner lorsque la mer est agitée, qu’il y a de forts vents maritimes ou une marée montante
– Ne buvez pas d’alcool avant de nager
– Evitez d’aller nager si vous êtes atteint d’une maladie cardiovasculaire, de dépression, ou de vertiges.
– N’oubliez pas de vous munir de gilets de sauvetage si vous allez faire du bateau

Plusieurs campagnes de sensibilisation au sujet des risques de noyade chez le sujet age, ont déjà été lancées. Il faudrait également une sensibilisation plus importante du personnel soignant de groupes d’âge et de régions à haut risque de noyade.