Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour novembre 2018

Quelles aides financières en cas d’urgence?

jeudi 15 novembre 2018

Que faire lorsqu’on est confronté à une urgence ou à un imprévu concernant un proche âgé? Comment faire face financièrement, à ce genre de situation ? Heureusement, il existe des aides financières exceptionnelles destinées aux personnes âgées ou handicapées.

Un complément aux aides sociales

Il existe des aides exceptionnelles prévues pour servir de complément aux aides sociales classiques. Ces aides ponctuelles peuvent être octroyées pour faire face à des dépenses rendues nécessaires par un état de sante défaillant. Ces aides peuvent être demandées dans les cas suivants :

– Pour finaliser l’acquisition d’une prothèse auditive
– Pour payer un hébergement temporaire en accueil de jour
– Pour ajouter des heures supplémentaires d’aide à domicile
– Pour assurer au malade, une assistance psychologique par un professionnel
– Pour payer les frais de déménagement pour intégrer un logement plus adapté
– Pour régler les frais de transport pour des consultations médicales
– Pour  payer les différentes protections hygiéniques
– Pour régler les divers soins des pieds
– Pour payer les frais d’installation de la téléassistance
– Pour assurer les services d’une garde de nuit à domicile
– Pour financer des petits travaux de bricolage ou de jardinage
– Pour la consultation à domicile d’un ergothérapeute
– Pour organiser des sorties ou des séjours de vacances accompagnées
– Pour payer une aide à la gestion administrative par un professionnel
– Pour participer à des ateliers (mémoire, équilibre, nutrition…)

Pour en savoir plus sur toutes les aides financières allouées aux personnes âgées, vous pouvez consulter gratuitement le livret « Aides sociales » publié par l’organisme Retraite Plus, spécialiste de conseil et d’orientation en maison de retraite. Pour cela, il vous suffit de cliquer ici.

Les animaux de compagnie en EHPAD : pour ou contre?

mercredi 7 novembre 2018

Auparavant, seulement 30% des établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) acceptaient nos amis les bêtes. Aujourd’hui près d’une maison sur deux le permet. À condition de respecter certains points. En effet, la circulaire Franschesci de 1986, précise que « les personnes âgées qui ont un animal familier doivent être autorisées à le garder avec elles », tout en faisant remarquer qu’il ne doit ni « créer une contrainte anormale pour le personnel », ni « gêner la tranquillité des autres résidents ».

Les bienfaits des animaux en maison de retraite

Plusieurs critères de sélection doivent vous guider dans le choix d’une structure adaptée aux besoins de la personne âgée, les plus cruciaux étant son degré de dépendance et les soins médicaux nécessités par sa pathologie. Ensuite, d’autres critères comme la possibilité d’accueillir un compagnon à 4 pattes devront également être pris en considération. En effet, les animaux de compagnie apportent beaucoup aux personnes âgées : de la compagnie mais aussi une combinaison d’affection et d’absence de jugement à l’égard de personnes affaiblies. Par ailleurs les animaux de compagnie comme les chats et les chiens, peuvent aussi leur procurer un sentiment de sécurité. C’est la raison pour laquelle 30 % des personnes interrogées lors d’une récente enquête sur la qualité de vie en EHPAD, ont répondu qu’il serait important que ces établissements accueillent les animaux de compagnie.

Les animaux, une véritable thérapie

Les professionnels de santé le savent depuis longtemps: les animaux peuvent apporter énormément de bienfaits aux personnes âgées et surtout à celles qui souffrent de troubles cognitifs. Ils provoquent des échanges affectifs réciproques favorisant un lien d’attachement, des contacts physiques, un réveil des souvenirs… Effectivement, le contact  avec les animaux peut stimuler, éveiller l’intérêt, donner des repères dans le temps et dans l’espace et même leur apporter de l’apaisement car l’animal est un facteur de détente, de tranquillité même s’il est aussi un prétexte à l’activité physique puisqu’il demande régulièrement à être promené à l’extérieur.

La réglementation concernant les animaux en EHPAD

Bien que les animaux soient autorisés en maison de retraite, l’Anesm note toutefois que « la médicalisation des établissements et le respect des normes hygiéniques peuvent limiter, voire interdire la présence d’animaux dans les règlements intérieurs ». Toutefois « lorsque le projet d’établissement prévoit la possibilité d’accepter la présence d’animaux de compagnie, [il faut] définir les différentes modalités liées à leur présence dans le contrat de séjour du propriétaire (frais vétérinaires, alimentaires, entretien, présence d’un tiers en cas d’indisponibilité de la personne, etc.) en accord, le cas échéant, avec les prescriptions du règlement de fonctionnement de l’établissement. » En fait, il faut surtout désigner à l’avance, la personne qui sera  responsable de l’animal lorsque le résident ne sera plus en mesure de le faire lui-même. Mais, il n’en reste pas moins que les animaux ne seront pas autorisés dans certains espaces collectifs comme les salles de restauration.