Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour septembre 2017

Échanger et partager : le credo des seniors à la retraite!

jeudi 28 septembre 2017

Pour être réussie, la période du départ à la retraite doit être active et productive. C’est cette approche  qui vous conduira au bien-être et à la sérénité. Elle vous aidera également à contrer les éventuels effets négatifs de cette période comme l’apparition des différents  effets du vieillissement, la perte du statut social et les pertes affectives. Votre départ en retraite doit devenir le grand projet de votre vie!

Partir en voyage pour se changer les idées

Il existe une multitude d’activités que vous pouvez faire à la retraite. Par exemple partir en voyage pour découvrir de nouveaux horizons. N’hésitez pas à partir en vacances plusieurs fois par an même si vous êtes seul(e). Il existe des formules de voyages organisés qui s’occuperont de tous les détails pour vous. Il vous sera également possible de rencontrer d’autres personnes seules au cours de ces voyages.

Échanger et partager

A la retraite, nombreux sont les seniors qui choisissent de partager leur savoir et leur expérience professionnelle en formant des jeunes à leur métier. D’autres encore se spécialisent dans l’aide aux devoirs des enfants. Que ce soit pour ceux de leur famille ou ceux des voisins, cette implication dans la vie de leur prochain leur est très bénéfique et leur apporte de nombreuses satisfactions. Il en est de même pour le bénévolat.

Faire du bénévolat

Le bénévolat est bénéfique pour tous ! Il vous permettra de créer des liens avec des gens que vous n’avez jamais rencontrés. Bien sûr, il apportera du bien aux personnes qui en bénéficieront mais il renforcera également votre tissu social. Être bénévole permet également de sentir utile et de rebooster son estime de soi dans les meilleures conditions. Un tiers de ces volontaires a plus de 55 ans, retraités pour la plupart, ils sont appréciés pour leur expérience et disponibilité, qu’ils mettent volontiers au service des autres. « Etre capable de s’engager auprès de ceux et celles qui en ont le plus besoin, donner une heure par semaine, ou plus selon sa disponibilité, c’est avant tout faire preuve d’altruisme et de solidarité. C’est également devenir acteur d’un projet, membre d’une équipe associative, et donc rester actif et utile le plus longtemps possible ».

Les animaux sont-ils des alliés santé?

mardi 12 septembre 2017

Il semblerait bien que oui puisque par le biais de la zoothérapie, il est possible de développer le potentiel cognitif, psychologique et social des enfants et des personnes âgées. En effet, cette thérapie d’un nouveau genre implique chez le patient une plus grande attention  et ainsi améliore ses capacités de concentration, de mémoire  et de discernement.

La Zoothérapie: en quoi ça consiste?

Lors des séances de zoothérapie, les résidents sont incités à caresser les animaux et parfois à en prendre soin, ce qui leur permet de créer un lien avec le monde extérieur. Le but de ces séances est également d’induire des groupes de conversation. Les animaux utilisés peuvent être de tous les types : chien, âne, cheval, lapin… car à  chaque animal  ses vertus : Le chat permettrait l’apaisement et d’avoir moins d’insomnies. Le chien lui, permettrait de se dépenser physiquement à travers les balades quotidiennes. Les poissons auraient un véritable effet relaxant et le cheval permettrait de se libérer de ses angoisses ou de sa colère. En fait, il apparaît rapidement que la présence de l’animal agit comme  un catalyseur induisant un certain comportement ainsi que comme  un  instrument de projection aidant à exprimer toutes sortes de sentiments.

De véritables vertus thérapeutiques

Si ce qui touche le plus les personnes âgées c’est principalement le  sentiment d’être aimé « inconditionnellement » par l’animal, la zoothérapie a de nombreuses autres vertus thérapeutiques insoupçonnées par la plupart d’entre nous. Par exemple, l’animal ressent nos émotions. Il se fait notamment plus câlin lorsque nous sommes tristes.  De plus, selon certaines études, la présence d’un animal domestique dans une maison permettrait de diminuer le rythme cardiaque de ses habitants. Il convient de rappeler que cette méthode n’a pas pour vocation de soigner mais elle peut néanmoins prévenir, voire ralentir l’évolution d’une maladie.