Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour avril 2017

Tumeurs cérébrales : les chiffres à connaitre

jeudi 27 avril 2017

Le cancer du cerveau ou tumeur cérébrale: Définition

Le cancer du cerveau ou tumeur cérébrale correspond à l’apparition d’une masse de cellules anormales, se multipliant dans le cerveau de façon incontrôlée.
Ce type de cancer se situe au 16 ème rang des cancers en termes d’incidence. Selon le site http://www.arcagy.org : « L’incidence estimée en France en 2015 est de 5 427 cas, dont 56 % affectant les hommes.  Les taux annuels pour 100 000 personnes sont de 6,7 chez l’homme et de 4,5 chez la femme, soit un rapport hommes/femmes de 1,5. Ces taux  sont en augmentation, notamment pour les tumeurs survenant chez les personnes âgées ».
Chez l’enfant, il s’agit du deuxième cancer le plus fréquent après les leucémies.

Un diagnostic tardif :

Les tumeurs cérébrales représentent une cause de mortalité importante tant chez l’enfant que chez l’adulte mais tout dépend du grade de la tumeur. En effet une tumeur de haut grade engendre un pronostic moins favorable qu’une tumeur de bas grade. En outre, les seniors et personnes âgées de moins de 65 ans ont un meilleur pronostic.
Le chiffre avancé pour la survie nette après 5 ans pour tous les cancers du cerveau est de 24%. Ce qui aggrave le problème, c’est que ce diagnostic est souvent évoqué tardivement car les premières manifestations des tumeurs cérébrales sont des symptômes très peu spécifiques comme des maux de tête et de la dépression. Pourtant, si le diagnostic était posé plus précocement, certains patients auraient plus de chances d’être sauvés.

Les hommes, deux fois plus touchés que les femmes par les glioblastomes

Chaque année, on recense 6.000 nouveaux cas de cancer du cerveau en France. La prévalence de ce type de cancer étant de 60/1OO.OOO habitants
L’âge moyen de survenue d’une tumeur cérébrale chez les adultes varie selon l’histologie de la tumeur. Par exemple, pour le glioblastome, elle est de 55 ans  alors que pour l’ astrocytome, elle est de 40 ans. Ces tumeurs touchent aussi les enfants dont elles constituent 20 à 30% des pathologies cancéreuses. Elles font généralement leur apparition chez les enfants âgés de 4 à 8 ans.

Pour en savoir plus sur les tumeurs cérébrales, regardez l’interview du Dr Tolédano sur la nouvelle chaîne médicale Live Doctors.
(Chaîne sponsorisée par l’organisme Retraite Plus).

Tout savoir sur les tumeurs cérébrales

mercredi 19 avril 2017

Tous les ans en France, environ 6.000 personnes sont diagnostiquées avec une tumeur cérébrale primaire. Celles ci représentent 2 % de l’ensemble des cancers. Parmi les personnes atteintes de tumeurs cérébrales, les seniors de plus de 70 ans ont malheureusement moins de chances d’y survivre  que les personnes plus jeunes. Ceci est du aux formes plus agressives des tumeurs qui les atteignent et à la fragilité inhérente à leur âge.

Une tumeur cérébrale c’est quoi?

Spécialiste renommé en cancérologie, ancien interne des hôpitaux de Paris, chef du département médecine et cancérologie à l’hôpital américain et directeur médical du centre de cancérologie Hartmann, le Docteur Tolédano nous l’explique au cours d’une interview sur la nouvelle chaîne santé Live-doctors. (Chaîne médicale sponsorisée par l’organisme Retraite Plus). Se situant au 16 eme rang des cancers en termes d’incidence, les tumeurs cérébrales sont caractérisées par des masses de « cellules anormales » qui se multiplient dans certaines régions du cerveau et ce, de façon incontrôlée. Ces tumeurs demandent une prise en charge très spécialisée afin d’éviter les séquelles et dysfonctionnements potentiellement dangereux. En effet, dès qu’il y a un processus qui se déroule dans le cerveau, il existe des risques d’hypertension intracrânienne. Ce qui peut provoquer différents troubles comme des nausées, des troubles visuels ou des dysfonctions de l’organisme.

Tumeurs gliales : les tumeurs malignes du cerveau

Ce sont des tumeurs cérébrales qui naissent au niveau de la glie, le tissu de soutien dans lequel baignent les cellules du cerveau. La métastase, qui n’est pas une tumeur gliale car née dans un autre organe, peut également gêner le fonctionnement cérébral au point de donner des crises d’épilepsie, des troubles cognitifs ou mêmes sensitifs. Celles-ci sont souvent le signe précurseur informant sur un cancer du rein par exemple.

Traiter les tumeurs cérébrales

Tumeurs bénignes et tumeurs malignes, des signes d’appel aux traitements, le professeur Alain Tolédano nous livre toutes les informations nécessaires pour une meilleure compréhension de la maladie, de ses différentes formes, de ses enjeux et des espoirs actuels. Il nous parle également des nouveaux pronostics et des traitements adaptés aux différents types de cancer. En effet, selon lui, tout l’enjeu de la cancérologie moderne c’est de personnaliser les traitements selon les patients. Pour cela, il s’agit d’abord de cartographier le génome des cellules tumorales afin de pouvoir affiner le traitement à administrer au patient.

Pour en savoir plus sur ce sujet et voir toute l’interview du Professeur Tolédano,  rendez-vous sur: www.live-doctors.com

 

 

Retraite Plus s’engage pour les présidentielles

mercredi 5 avril 2017

Une initiative pleine de peps!

L’organisme Retraite Plus vient de lancer une nouvelle opération solidaire concernant le vote des personnes âgées et concrétise sa prise de position dans la lutte contre l’isolement des âgés.

Encourager le vote comme véritable acte politique et citoyen

C’est l’objectif de cette campagne: encourager nos aînés à participer à la vie politique et citoyenne en se faisant accompagner par des bénévoles pour voter dans un isoloir. Effectivement, à quelques semaines d’une élection présidentielle qui s’annonce décisive, l’objectif est d’encourager le vote des personnes âgées dépendantes qui ont renoncé à aller voter à cause de leurs difficultés à se déplacer.

La plateforme de bénévolat de l’organisme Retraite Plus

Pour mettre en relation bénévoles et personnes âgées désireuses de se faire accompagner pour voter, Retraite Plus, organisme de conseil et d’orientation en maison de retraite, met à la disposition de tous, sa plateforme de bénévolat sur laquelle il est possible de s’inscrire pour toute demande. Pour participer à l’opération, rendez-vous dès aujourd’hui sur : http://www.retraiteplus.fr/benevoles www.retraiteplus.fr/benevoles.

Promouvoir le lien intergénérationnel

Cette opération inédite va également plus loin! Elle permet la mise en relation entre des personnes âgées et des volontaires actifs afin de promouvoir la création de liens intergénérationnels. Cette promenade jusqu’au bureau de vote sera également un bon prétexte pour faire partager de bons moments aux personne âgées ainsi qu’aux jeunes actifs qui les accompagneront.
Une autre façon de renforcer le lien intergénérationnel.

 « Il n’y a pas d’âge pour faire entendre sa voix. Aller voter, Yes we canne! »