Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

    Warning: simplexml_load_file(https://blog-maisons-de-retraite.orientationretraite.fr/feed) [function.simplexml-load-file]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 403 Forbidden in /home/orientaty/www/blog-wp/wp-content/themes/OR_v2/archive.php on line 41

    Warning: simplexml_load_file() [function.simplexml-load-file]: I/O warning : failed to load external entity "https://blog-maisons-de-retraite.orientationretraite.fr/feed" in /home/orientaty/www/blog-wp/wp-content/themes/OR_v2/archive.php on line 41

    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/orientaty/www/blog-wp/wp-content/themes/OR_v2/archive.php on line 43
Consultez le blog des maisons de retraite

Archive pour septembre 2016

Aidants Alzheimer : il existe des formations spéciales!

mercredi 28 septembre 2016

Happy Affectionate Smiling Senior Couple Outdoor Portrait

Chaque aidant a conscience de sa lourde tache! L’accompagnement d’un proche malade d’Alzheimer est une très grande responsabilité. Pourtant, ils sont tous, à leur façon  déterminés à y faire face. Pour les aider, il existe une formation spéciale aidant Alzheimer.

La formation spéciale aidant Alzheimer

S’adressant aux proches du malade, à savoir l’aidant familial principal, généralement le conjoint ou l’enfant, ainsi que la personne de confiance, afin d’améliorer la prise en charge du malade au quotidien, la formation spéciale aidant Alzheimer est très conseillée. Entièrement gratuite, elle fait partie des 44 mesures du plan Alzheimer instauré par le gouvernement Sarkozy et prolongée par les gouvernements suivants.

Devenir un meilleur aidant Alzheimer !

Ces séances de formation durent quinze heures, réparties de différentes façons en fonction des endroits où elles sont proposées. L’objectif visé : devenir un meilleur aidant Alzheimer !
Quelle attitude adopter  au jour le jour et aux moments des crises? Quelles réactions sont à éviter ? Comment la maladie va-t-elle évoluer et à quel rythme ? Quelles sont les aides disponibles pour la prise en charge des malades souffrant d’Alzheimer ? Toutes ces questions et bien d’autres sont abordées lors de ces formations.

Conseils pour être un bon aidant Alzheimer

Certains conseils pratiques bien utiles sont également dispensés dans ces formations spéciales pour aidants Alzheimer. Par exemple : Eviter les stress, parler lentement, ne pas agir à sa place, combler ses besoins affectifs, ménager ses sentiments… des conseils particulièrement utiles pour les 4 millions d’aidants qui prennent en charge des proches dépendants. Un rôle irremplaçable qui cumule une charge de travail physique, psychologique, et financière considérable et pourtant totalement bénévole.

Alzheimer : où en est la recherche?

mardi 20 septembre 2016

Fotolia_26234786_XSLa recherche scientifique reste plus que jamais mobilisée au niveau mondial, et des pistes thérapeutiques prometteuses sont en cours d’étude. Tous les scientifiques s’accordent à dire que lorsqu’une personne est déclarée cliniquement atteinte de la Maladie d’Alzheimer, on sait que la maladie s’est déclarée au moins 5 ans plus tôt.

Des biomarqueurs qui permettent d’identifier les malades Alzheimer au stade précoce

Les chercheurs travaillent donc aujourd’hui sur des bio marqueurs qui permettent d’identifier les malades atteints d’Alzheimer avant que la maladie ne se déclare. Tout ceci afin de fabriquer des médicaments permettant de lutter contre cette maladie a un stade précoce, lorsque le potentiel de neurones est encore suffisamment large pour que le patient puise en bénéficier.

Alzheimer : quels sont les principaux facteurs de risques ?

Plusieurs facteurs de risques comme le tabac, la sédentarité et l’obésité ont été identifiés. Agir sur ces facteurs de risques semble diminuer la prévalence et la fréquence de la maladie. D’autres pistes comme l’immunothérapie ou les essais cliniques sur la protéine Tau, à l’origine de la dégénérescence du cerveau, sont également suivies.
Le monde médical attend avec impatience, la découverte d’un médicament qui pourra bloquer le développement de la maladie d’Alzheimer.

Alzheimer : Un diagnostic oui mais après?

mercredi 14 septembre 2016

shutterstock_46878472Après avoir été diagnostiqué Alzheimer, le malade et sa famille se retrouvent souvent très désemparés. Que faire? que décider? quelle prise en charge? A quel stade s’en préoccuper? Les questions sont nombreuses. En effet, après l’annonce du diagnostic, commence alors pour le malade et sa famille un plan d’aide et de soins, nécessitant un accompagnement et un suivi sérieux afin d’offrir au malade un plus grand confort de vie.  Lire le reste de cet article »

Tutelle : Quelles conséquences sur le quotidien de la personne protégée?

mardi 6 septembre 2016

edito nl familles aoutLa tutelle est une mesure de protection qui s’adresse à une personne majeure ayant besoin d’être représentée de manière continue dans les actes de la vie civile du fait de l’altération de ses facultés comme dans le cas d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Mais quelles sont les conséquences des mesures de protection sur le quotidien de nos aînés?

Depuis janvier 2009, l’attention est plus portée sur la personne en elle même bien plus que sur ses biens.
Le législateur a laissé une place importante à l’autonomie et au respect de la personne vulnérable. Celle ci pourra donc effectuer seule plusieurs actes comme : désigner son curateur, se marier ou divorcer (uniquement avec l’approbation du juge des tutelles afin d’éviter tout mariage d’intérêt ou divorce pouvant léser la personne protégée), choisir ses relations et son lieu de vie. Dans ce dernier cas, le juge peut autoriser le tuteur ou curateur à établir un bail d’habitation ou une convention d’hébergement dans un  établissement d’hébergement, un EHPAD ou une maison de retraite, pour des raisons de santé ou de dépendance.

Quelles conséquences sur la santé de la personne protégée?

Concernant sa santé et son suivi médical, la personne protégée doit être informée en priorité de son état de santé et des choix envisagés. Son médecin a le devoir, dans la mesure du possible, de tenir compte de son avis sauf dans le cas d’une urgence médicale avérée.
En ce qui concerne le don d’organes, aucun don d’organe ou prélèvement de sang ou de tissu ne pourra être fait sur une personne protégée, de son vivant.