Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour juin 2016

Tout savoir sur la chirurgie vasculaire

jeudi 30 juin 2016

edito1

Une interview du Dr David Fermont

Dans une interview donnée sur la chaîne TV Live Doctors, le Dr David Fermont, ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de Clinique, chirurgien vasculaire et thoracique nous explique quelle a été l’évolution de la chirurgie vasculaire. D’après lui, elle a évolué de façon considérable. En effet, elle n’est quasiment plus la même que celle qu’il a étudiée. Elle se dirige vers un amoindrissement du risque. Elle est également pluridisciplinaire puisqu’ elle nécessite des cardiologues, des anesthésistes, des infirmiers, des réanimateurs, des ingénieurs… Ainsi grâce à un travail d’équipe, on observe une évolution et des progrès importants.

En quoi consistent les interventions chirurgicales?

D’après le Dr David Fermont, aujourd’hui grâce au progrès de la médecine, il est devenu possible de réparer des anévrismes par voie endoluminale c’est-à-dire sans ouvrir le ventre du patient. Ceci réduit beaucoup les risques. Tout se passe à l’intérieur des vaisseaux. Des sondes sont montées jusqu’au site de l’anévrisme et on déploie des prosthèses endovasculaires qui permettent de modeler la fourche aortique et de s’implanter dans des zones saines au-dessus et en dessous. Cela court-circuite l’anévrisme qui n’est plus alimenté par le sang. Ainsi, la chirurgie de l’aorte a considérablement évoluée mais elle a également modifié le pronostic de ces maladies. Grâce aux progrès de l’anesthésie, et des soins intensifs post-opératoires, le taux de mortalité en cas de fissure d’anévrisme a chuté de 60% à 5%.

Qu’est-ce que la  chirurgie des artères périphériques?

La chirurgie des artères périphériques est très ancienne et est pratiquée sous forme de pontage aorto-fémoral. Les pontages sont pratiqués de deux façons: avec une prothèse en silicone ou par le prélèvement de la veine du patient. Les maladies pourvoyeuses de ses interventions sont le tabagisme, l’athérome, les pathologies de l’insuffisance rénale, le diabète ou le terrain du patient. Les signes d’appels sont la limitation du périmètre de marche. En effet progressivement le patient observe une diminution de sa capacité à marcher.

Pour en savoir plus, regardez les autres vidéos de la chaîne Youtube Live Doctors.

Alzheimer et démence : quelles différences?

mardi 21 juin 2016

Smiling grandmotherOù en est-on dans la recherche des causes de la démence sénile ?

Plusieurs causes possibles ont été établies : les facteurs génétiques, les facteurs toxiques, une production anormale de protéines ou de virus mais également une irrigation anormale du cerveau. Néanmoins, le vieillissement et l’hérédité sont considérés comme les facteurs qui jouent le rôle le plus important dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer. La démence vasculaire, elle, est causée par une série d’accidents vasculaires cérébraux qui vont entraîner la mort des cellules de certaines régions du cerveau. Ce phénomène provoque une perte des capacités cognitives. Il faut savoir que la mémoire à court terme est la plus souvent atteinte en début de maladie.

Quels sont les différents symptômes de la démence ?

Un grand nombre d’entre nous vont commettre des étourderies ou des oublis. Ces comportements s’expliquent généralement par une surcharge d’information due à notre vie moderne stressante. Ce ne sont pas pour autant des signes de démence. Les véritables symptômes de la démence sont la perte progressive de la mémoire ainsi que des autres capacités mentales. Elle rend inapte à effectuer les actes simples de la vie de tous les jours. Elle peut également entraîner un changement de personnalité chez la personne âgée atteinte par cette pathologie.

Alzheimer et démence : quelles différences?

Dans la maladie d’Alzheimer, on va retrouver une perte graduelle de la mémoire des événements récents, des répétitions dans le discours, des pertes d’objets, une désintégration progressive de la personnalité et une propension accrue à l’irritabilité, à l’anxiété et à la dépression voire à la confusion et à l’agitation.

Dans la démence, on va remarquer une perte soudaine de la mémoire, des symptômes d’AVC, une modification de la démarche, une perte précoce du contrôle de la vessie ou des intestins et de soudaines crises de rire ou de larmes.

Alors, comment poser un diagnostic de démence?

La démence est diagnostiquée grâce à l’étude des symptômes, par un examen physique, des tomographies cérébrales, une tomodensitomètrie et si cela ne suffisait pas, il faudrait confirmer le diagnostic par une IRM puis finalement une biopsie.

(Source : Retraite Plus TV)

Connaissez vous les symptômes du burn-out?

mercredi 15 juin 2016

shutterstock_94651387Ancien interne des hôpitaux de Paris, psychiatre, post doctoral fellow en Californie, attaché de consultations dans les services universitaires de  l’hôpital Saint Anne et enseignant à Sciences Po Paris. Également fondateur de l’institut Stimulus (cabinet de conseil aux entreprises sur le stress au travail), Le Dr Legeron est Le spécialiste du burn-out ou stress au travail.

Les signes avant- coureurs

Dans une interview donnée sur la chaîne TV  Live-Doctors (programme sponsorisé par l’organisme Retraite Plus), il nous parle des signes avant- coureurs du burn-out. Le burn-out se caractérise par un hyper stress ou niveau de stress très élevé dans l’organisme. Tous les signaux d’un niveau de stress élevé en permanence doivent alerter et faire penser à un éventuel burn-out.

Douleurs, palpitations cardiaques, digestion difficile et troubles du sommeil. Dans le domaine cognitif, on a également du mal à se concentrer et on est moins créatif. Dans le domaine émotionnel, il existe également des symptômes avant coureurs du burn-out : on devient plus irritable, on est anxieux pour rien, on a le sentiment de ne plus valoir grand-chose. Dans le domaine comportemental : on a tendance à s’isoler et à augmenter sa consommation de café et de tabac.
Il s’agit d’un état pathologique sérieux qui nécessite un arrêt de travail prolongé.

Les traitements 

Les traitements indiqués en cas de burn-out : antidépresseurs, psychothérapie de longue durée et arrêt de travail prolongé. Le but : reconstruire l’individu. Le monde du travail, les partenaires sociaux et les pouvoirs publics doivent s’interroger sur les dégâts causés par leur environnement de travail, au cerveau de leurs salariés. Le burn-out est aujourd’hui, un phénomène de société important. Plusieurs chiffres circulent : on a parlé de  3 millions de sujets atteints de burn-out mais ce chiffre ne parait pas très réaliste. L’institut de veille sanitaire, lui, a publié une étude en juin 2015 qui indique qu’il y aurait 480 000 salariés qui seraient en état de souffrance due au travail. Néanmoins, seul un faible pourcentage de ces cas correspond à un véritable  burn-out.

Pour en savoir plus, regardez  les autres vidéos de la chaîne Youtube Live Doctors!

Tout savoir sur l’Andropause

mercredi 8 juin 2016

Full isolated portrait of a senior woman with headache

Le ressenti de n’être plus le même homme ou de se trouver dans le creux de la vague, exprimé par certains hommes au cours de l’andropause est-il normal?

Ce sentiment d’être dans le creux de la vague ne fait pas nécessairement partie du processus de vieillissement. En fait, on estime que 1 million de personnes souffrent de symptômes liés à une déficience en testostérone pourtant, seulement 5% d’entre eux sont traités. Cela laisse une quantité d’hommes qui, non seulement ne se sentent pas bien dans leur peau mais qui peuvent également souffrir d’ostéoporose ou d’autres affections des os, ou des problèmes d’athérosclérose. De plus, ceux-ci se sentent souvent amoindris et dépriment.

Un bon médecin pourra détecter ce problème en faisant de simples examens sanguins.
Si les premiers résultats indiquent un taux trop bas de testostérone, d’autres tests plus pointus pourront être conseillés. Une fois la déficience en testostérone établie, il existe de nombreux traitements possibles.

Quelles sont les différences entre l’andropause et la ménopause?

Chez les femmes, la ménopause est caractérisée par un symptôme principal : l’arrêt des menstruations. La chute des taux d’hormones est également beaucoup plus rapide chez les femmes que chez les hommes. En effet, la chute du taux d’hormones se fait beaucoup plus graduellement chez les hommes au cours des décennies.

Quels sont les symptômes de la ménopause?

La plupart des femmes sont informées des symptômes de la ménopause. La moyenne d’âge des femmes ménopausées est de 50 ans. Les symptômes  de la ménopause  sont : des menstruations irrégulières, des bouffées de chaleur, une sécheresse vaginale, une perte osseuse, un gain de poids, des difficultés de sommeil et des problèmes de concentration et une baisse de la libido marquée.

L’obésité : et si on en parlait?

mercredi 1 juin 2016

Preparing vegetablesQue l’on soit une personne jeune ou une personne âgée, le problème de l’obésité galopante des pays industrialisés est préoccupant!

C’est la raison pour laquelle  la nouvelle chaîne Youtube  Live-Doctors (programme sponsorisé par l’organisme Retraite Plus) a décidé d’interviewer le Docteur Joëlle Singer, endocrinologue spécialiste du diabète et des maladies de la nutrition et responsable d’unités d’éducation thérapeutique.

 

Définition de l’obésité

Dans cette interview, le Docteur Joëlle Singer nous parle de la définition de l’obésité. L’obésité est définie par l’indice de masse corporelle. Ce chiffre se calcule à partir du poids et de la taille. Dans le cas d’un indice de masse corporelle au dessus de 27 on parle d’obésité et dans le cas d’un indice de masse corporelle au dessus de 40, on parle d’obésité morbide. Il faut savoir que dans de nombreux pays comme les Etats-Unis, l’obésité peut concerner 50% de la population. C’est donc un phénomène très alarmant qui commence également à toucher les pays en voie d’industrialisation! Dans quelques cas, l’obésité est familiale. Ceci peut être du à de mauvaises habitudes alimentaires ou bien à des facteurs génétiques.

Les Causes de l’obésité : de mauvaises pratiques alimentaires

En effet, selon le Docteur Joëlle Singer, aujourd’hui, la cause majeure de l’obésité  est l’ingestion de « junk-food »à teneur calorique très élevée.  Cette tendance à choisir de la « junk-food»est due à un phénomène de société. En effet, de nos jours, tout le monde travaille et doit déjeuner sur le pouce, les repas familiaux sont de moins en moins pris ensemble…Tous ces facteurs font que les personnes ont tendance à se nourrir de « junk-food « en guise de repas rapide. Ce sont donc les mentalités qui devront évoluer afin de comprendre l’importance d’une alimentation équilibrée.

Les Conséquences de l’obésité

Ces conséquences peuvent être de deux types : les conséquences métaboliques (diabète, hypertension, problèmes cardio-vasculaires…) et les conséquences externes (douleurs musculaires ou articulaires, stress, troubles du sommeil). Par ailleurs, il faut toujours prendre en compte la condition physique du patient au même titre que son poids. En effet, certaines personnes ayant un poids très élevé seront moins malades si elles sont en bonne condition physique.

Pour en savoir plus, regardez  les autres vidéos de la nouvelle chaîne Youtube Live Doctors!