Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour avril 2016

Pensez-bien! Tout ira bien…

mardi 19 avril 2016

Two Senior Ladies Having Coffee 1Cette phrase n’est pas seulement un adage connu, c’est également le résultat d’une très sérieuse étude sur la maladie d’Alzheimer publiée dans la revue médicale Psychology and Aging.

En effet, cette étude a démontré que les personnes âgées ayant des pensées négatives concernant leur vieillissement et leur futur état de santé, avaient plus de chances de contracter la maladie d’Alzheimer que les personnes âgées abordant l’avancée en âge avec optimisme.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de l’université de Yale aux  Etats-Unis ont dû analyser les  IRM cérébrales de volontaires en bonne santé ayant participé à la plus longue étude scientifique sur le vieillissement des États-Unis (Baltimore Longitudinal Study of Aging). Ces IRM montraient des différences au niveau  du volume de l’hippocampe selon que les personnes âgées avaient des pensées positives ou négatives sur leur futur vieillissement.

Plus précisément, les participants ayant le plus de pensées négatives sur le vieillissement montraient une nette diminution du volume de l’hippocampe responsable de la fonction de mémorisation, qui est affectée en cas de maladie d’Alzheimer. Il se pourrait donc que le stress engendré par ces pensées négatives produise des dommages cérébraux.

D’après les chercheurs interrogés, il s’agirait d’une bonne nouvelle puisque : « Même si ces résultats sont inquiétants, il est encourageant de se rendre compte que ces pensées négatives peuvent être atténuées et que l’on peut renforcer les pensées positives sur le vieillissement… »

(Source : Topsanté.com)

Aides à l’adaptation du logement : comment les obtenir?

mercredi 13 avril 2016

The grandmother with a cat on a sofaL’ANAH peut accorder des subventions pour l’exécution de travaux concernant l’adaptation d’un logement à la perte d’autonomie liée au handicap ou au vieillissement.

BIEN VIEILLIR CHEZ SOI

Des travaux d’adaptation peuvent être nécessaires pour vivre longtemps chez soi, en toute sérénité. Il s’agit de travaux qui facilitent la vie quotidienne comme l’installation d’un monte-escalier électrique ou le remplacement d’une baignoire par une douche de plain-pied.
L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) peut financer jusqu’à la moitié de ces travaux et accompagner les personnes âgées dans les étapes de leur projet.

MONTANT DE L’AIDE

Vous pouvez bénéficier des aides de l’ANAH si vos ressources sont inférieures à des plafonds fixés nationalement et mis à jour au début de chaque année. Vous pouvez les consulter sur votre feuille d’impôts ou sur le site de l’ANAH.

  • Si vous vous situez dans la catégorie «ressources très modestes», l’ANAH peut couvrir 50% du montant total des travaux (HT). Le montant de cette aide est de 10 000 € maximum.
  • Si vous vous situez dans la catégorie «ressources modestes» : l’ANAH peut couvrir 35% du montant total des travaux (HT) dans une limite de 7 000 euros maximum.

COMMENT EN BÉNÉFICIER ?

Vous devez présenter votre projet à votre contact local de l’ANAH. Un spécialiste de l’habitat vient à domicile afin d’évaluer les travaux à réaliser. Il vous aidera ensuite à constituer le dossier et à le déposer auprès de l’ANAH qui étudiera votre demande.

Les conditions principales à remplir :

  • Vous habitez dans le logement dont vous êtes propriétaire.
  • Vous ne dépassez pas un certain niveau de ressources.
  • Votre maison a plus de 15 ans à la date où est acceptée votre demande d’aide.

Source : www.anah.fr