Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour janvier 2015

Personnes âgées : Vivre mieux, un enjeu de société

mercredi 28 janvier 2015

Lachende Seniorin mit vielen Falten
Comment bien vieillir face à la solitude ?

Le Monde  a réalisé quelques portraits de personnes âgées. Ainsi, la comédienne Andrée Saldo, âgée de 88 ans, nous livre sa vie passionnée à travers son témoignage poignant sur cet immense sentiment de solitude malgré sa notoriété. En effet, comédienne, de castings en défilés pour Galiano ou encore pour le couturier Issey Miyake, Andrée Saldo dit qu’il faut être vu pour exister.

A 88 ans, malgré sa reconnaissance sociale, Andrée se dit seule

Elle s’accomplit pleinement et pourtant, malgré sa parfaite autonomie a 88 ans déjà, malgré sa, reconnaissance sociale et sa mise sous les feux des projecteurs, Andrée se dit seule : Lorsque j’étais plus jeune, je voyais les vieilles personnes assises sur un banc et je me disais : qu’est- ce que c’est triste ! Maintenant il y a la télévision, les personnes ne sont plus sur les bancs mais devant la télévision… Oui on est seul. Vous savez, on est seul quand on naît et on est seul quand on meurt .
Elle dit ne pas savoir jouer au bridge et ne pas aimer le scrabble. Elle a renoncé à une vie sociale. Et à la question, qui s’occupe de vous ? Elle répond :  Personne, il n’y a personne pour s’occuper de moi, je n’ai pas d’enfant. J’avais bien une voisine qui venait planter une fleur chez moi de temps en temps mais elle a déménagé. Il n’y a personne pour s’occuper des gens seuls, très peu….

Une véritable réflexion reste à faire en ce qui concerne les personnes âgées

Surtout lorsque l’on sait que les français souhaitent majoritairement rester à domicile plutôt qu’intégrer une maison de retraite et qu’à domicile, elles vivent alors, malheureusement, beaucoup de moments de solitude. Les initiatives personnelles, associatives ou amicales à l’ égard des personnes seules ne doivent surtout pas cesser. Chacun garde en mémoire le dramatique été caniculaire de 2003. C’est précisément ce terrible isolement, responsable a lui seul de la disparition de milliers de personnes âgées, qui a éclaté au grand jour. Depuis lors, les pouvoirs publics se sont mobilisés. Cependant, il reste encore beaucoup a faire pour que nos aines puissent vieillir le cœur léger.

( Source : www.lemonde.fr/societe/visuel/2011/02/25)

Vous avez dit bientraitance?

mercredi 21 janvier 2015

160_F_55927312_5ebtqDkk6tgVeNhYdyRYx4jrNMNRfdla

Pour vivre vieux, il faudrait aimer la vie et s’y accrocher. Pour aimer la vie, il faudrait garder une bonne estime de soi, un bon moral et surtout ne pas vivre seul.En fait, les personnes qui vieillissent bien sont celles qui sont accompagnées, pas à pas dans les étapes de leur vie, malgré les aléas médicaux et les possibles problèmes de santé… parce que nous avons tous besoin d’être aimés, entourés et respectés.

La bientraitance se doit d’être appliquée partout

A domicile, à l’hôpital, dans les établissements d’hébergement de personnes âgées…
Recouvre-t-elle la même réalité d’un endroit à l’autre ? Quelles sont les pratiques et attitudes attendues et souhaitées pour donner le meilleur à nos aînés ?
Une préoccupation essentielle au cœur de l’action du gouvernement depuis déjà quelques années.

La notion de bientraitance en maison de retraite

La notion de bientraitance est une notion émergente. On peut dire que les préoccupations liées à la lutte contre la maltraitance ont débuté à la fin des années 80 dans le cadre d’une loi destinée à protéger les mineurs de la maltraitance. Les pensées ont fait leur chemin et le concept de prévention de la maltraitance s’est peu à peu généralisé aux autres personnes vulnérables (personnes handicapées et personnes âgées).

De la maltraitance à la bientraitance 

Avec l’évolution des mentalités et la prise de conscience d’une réflexion d’ensemble pour une constante amélioration des pratiques professionnelles, le concept de bientraitance a naturellement émergé, plus particulièrement depuis le début
des années 2000. Il comporte en lui une dimension positive dans l’approche de la personne vulnérable.

La bientraitance au sein de l’EHPAD

Le psychothérapeute et formateur Thierry Tournebise a délimité quelques axes essentiels en rapport avec la bientraitance dans le cadre d’une « charte de bienveillance ». Bien que les pratiques professionnelles de bientraitance soient recherchées en établissement de santé ou dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées, « la bientraitance est un projet : elle n’est jamais acquise», comme le souligne le rapport ministériel. Avoir conscience que tout un chacun peut « déraper » de façon involontaire et indirecte, c’est déjà un grand pas vers la bientraitance. En la matière, rien n’est jamais figé donc et il faut inévitablement innover et savoir se remettre en question pour pouvoir offrir le meilleur de la bientraitance à la personne âgée.

 

Vous êtes un aidant Alzheimer ? Voici 5 conseils essentiels pour vous préserver

mercredi 14 janvier 2015

Nurse feeding an older ladyLes aidants Alzheimer sont très sollicités. ils sont aujourd’hui près de 2 millions à s’occuper d’un parent malade! Nommés les « aidants familiaux », ils sont toujours en première ligne dans la lutte contre cette maladie. Souvent épuisés physiquement et psychologiquement par leur lourde charge, ils  ne peuvent plus vivre normalement leur vie personnelle et professionnelle.

 

 

 

Voici quelques conseils pour mieux vivre le rôle d’aidant familial :

  1. Sachez anticiper

Prenez certaines mesures tant que votre proche peut encore les comprendre. Ainsi vous pourrez décider à deux de ce qui devra être mis en place pour assurer son bien -être lorsqu’il ne sera plus du tout lucide. Aide-ménagère, médecin, tuteur…vous pouvez faire ces choix en concertation avec le malade ainsi, ils seront mieux acceptés par lui lorsqu’il deviendra dépendant.

2. Apprenez à déléguer

N’hésitez pas à faire appel à un proche ou à un professionnel lorsque vous vous sentez dépassé par votre charge de travail. En effet, il est important de savoir ménager ses forces afin de continuer à rester un bon aidant sur la durée. Même si vous pensez être la personne la plus apte à s’occuper de votre proche, essayez de ne pas culpabiliser lorsque vous ferez appel à une tièrce personne pour vous aider.

3. Ménagez-vous des plages de répit

Même bien intentionné, aucun aidant ne peut assumer cette charge épuisante sans prendre quelques heures par jour pour souffler et s’occuper de soi. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à vos voisins, parents ou amis pour vous remplacer quelques heures par jour. Si vous êtes seul(e) ou sans ressources, adressez vous à votre médecin traitant ou à l’assistante sociale du Centre communal d’Action Sociale (CCAS).

4. Essayez de l’encourager à rester autonome

Votre rôle en tant qu’aidant familial consiste également à permettre au malade de rester autonome le plus longtemps possible. L’infantiliser trop vite n’est pas une solution, ni pour son moral ni pour le vôtre. Au contraire, vous devrez essayer de vous comporter avec lui, de la manière la plus naturelle possible pour ne pas heurter ses sentiments.

5. Privilégiez la relation humaine

Oubliez un peu les détails techniques comme les repas, le rangement et les soins! Si tout n’a pas été réalisé à la perfection, ce n’est pas si grave! L’important, c’est d’avoir partagé des moments de bonheur avec votre proche ! La relation humaine, familiale et amicale doit avoir la priorité sur tout le reste.

Entrer en maison de retraite : Quelle est la procédure ?

mardi 6 janvier 2015

Doctors Nurse senior Female Patient in Hospital CorridorLa visite de pré-admission c’est quoi?

La visite de pré-admission correspond à la visite que vous devrez effectuer afin de rencontrer le directeur de la maison de retraite et faire la connaissance de l’équipe médicale en charge des résidents. Cette visite aura lieu dès que vous aurez arrêté votre choix sur un établissement d’hébergement. Cette formalité est obligatoire. Il est d’ailleurs conseillé de venir avec le futur résident afin de lui présenter les lieux et le personnel.

Il pourra ainsi avoir un premier aperçu de la résidence afin d’être rassuré sur son futur lieu de vie. Il pourra également poser toutes les questions nécessaires sur les services auxquels il pourra avoir accès. L’entrevue a surtout pour vocation d’élaborer le projet de vie et de soins de la personne âgée en collaboration avec le médecin coordonnateur. Ce projet de vie et de soins correspond à un programme de soins personnalisé adapté à votre proche.

Quelle est la procédure pour entrer en maison de retraite ?

Bien sûr, vous aurez plusieurs formalités administratives  à régler au moment où vous effectuerez cette visite de pré admission. il vous faudra d’abord remplir un dossier d’admission. Attention, celui ci  sera rempli en partie par le médecin coordonnateur et en partie par le demandeur. Ce n’est qu’après que le médecin coordonnateur pourra évaluer le demandeur pour dresser son bilan gérontologique.

Recueillir le consentement de la personne âgée est primordial

En effet, la loi stipule qu’il est obligatoire pour le directeur de l’établissement, selon l’article L1111-4 du code de santé publique, de s’assurer d’avoir «le consentement libre et éclairé du patient» quant à son hébergement au sein de la maison de retraite.  Le consentement du représentant légal remplacera celui du résident si celui ci n’est pas en état de le donner.
A savoir : Après que vous ayez rempli toutes ces formalités, la commission d’admission de l’établissement se réserve le droit de refuser l’admission du résident si certaines indications médicales posent problème ou si l’établissement n’a pas de disponibilités.