Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour décembre 2014

La dépression et les personnes âgées

mercredi 24 décembre 2014

A crying elderly woman covering her face

La solitude et l’isolement des personnes âgées doivent être combattus comme de véritables fléaux

A l’origine de nombreux drames chaque année, et pas seulement en période de canicule, la solitude et l’isolement des personnes âgées doivent être combattus comme de véritables fléaux. En effet, on dénombre environ 3.000 suicides par an chez les plus de 65 ans, qui représentent 20% de la population mais 28% des suicides. Alors que la moyenne française est de 16,5 suicides pour 100.000 habitants, le taux monte à 29,5 chez les 75-84 ans et 41,5 chez les 85-94 ans. Selon les spécialistes, l’une des principales raisons du suicide est la dépression engendrée par la solitude.

Lutter contre la solitude et prévenir les suicides même en Maison de Retraite

En établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) où les pensionnaires ne sont plus isolés, le sentiment de solitude continue à faire l’objet de toutes les attentions de la part du personnel. Ecoute, participation aux activités proposées, relations avec les proches, font partie des priorités quotidiennes. Si bien qu’un EHPAD sur 2 s’était engagé à suivre le vaste programme MOBIQUAL de bientraitance et de prévention du suicide des personnes âgées.

La dépression des personnes âgées est une maladie grave qui réclame une prise en charge adaptée

Les troubles sont actuellement trop rarement exprimés, souvent négligés, tant par la personne que par l’entourage. La prévalence de la maladie est pourtant élevée : au moins 15 % pour les personnes qui ne bénéficient d’aucune aide quotidienne et 40 % pour les autres. Le diagnostic doit être établi, préalablement au traitement, de préférence par un médecin gériatre, gérontologue, ou un psychiatre. L’entourage devra être en mesure de témoigner de l’existence des troubles cités, de leur caractère et de leur évolution dans le temps.

 

 

Les personnes âgées face aux accidents domestiques

mardi 16 décembre 2014

Nurse hugs an elderly disabled womanLes accidents domestiques arrivent tout de suite après les cancers et les maladies cardiovasculaires.5 millions de victimes par an en France dont 18.000 décès : des chiffres effrayants dus aux accidents domestiques qui touchent en grande majorité, les plus âgés d’entre nous. En effet, sur le total de tous ces décès accidentels, 80% concernent des personnes âgées de plus de 65 ans. Pourtant, on note très souvent une très nette disproportion entre la gravité des conséquences de ces accidents (fractures, séquelles, perte de confiance en soi, peur de sortir ou de se déplacer…) et la bénignité des causes les ayant entraînés.

L’aménagement de la maison d’une personne âgée est d’une importance capitale

Troisième cause de décès chez l’adulte, les accidents domestiques sont encore trop nombreux en France. C’est la raison pour laquelle, l’aménagement de la maison d’une personne âgée est d’une importance capitale! Il vous permettra de prévenir la survenue de ces drames. En effet,  des règles de sécurité élémentaires ainsi que des précautions très simples à prendre comme poser des tapis antidérapants dans les escaliers, installer des barres d’appui dans la salle de bain et ajouter des éclairages, suffisent à garantir la sécurité d’un proche âgé.

Vérifier la vue des personnes âgées

cette vérification est très importante! En effet, la vue est bien souvent mal corrigée chez les personnes âgées. Le remplacement des lunettes ne se fait pas et les personnes âgées conservent trop souvent des verres qui ne sont plus adaptés à leur vue qui évolue rapidement. De plus, ceux ci souffrent souvent de la cataracte qui est très souvent négligée! Pourtant, sachez qu’une intervention très simple permet  de recouvrer une vue quasi-normale. La visite annuelle chez l’ophtalmologiste s’impose donc si vous voulez éviter les chutes malencontreuses!

Un dessin animé pour sensibiliser sur Alzheimer

mardi 9 décembre 2014

Alzheimer's word cloudC’est la nouvelle idée de l’association France Alzheimer et maladies apparentées : réaliser une série de petits dessins animés destinés à vulgariser les avancées de la recherche contre la Maladie d’Alzheimer. C’est par ce biais très ludique, que  l’association France Alzheimer et maladies apparentées compte bien sensibiliser le grand public à la nécessité de soutenir cette recherche par leurs dons!

Des dessins animés sur Alzheimer qui expliquent simplement des mécanismes très complexes

En tout cas, le pari a été gagné car cette série de dessins animés, appelée « le Lab’Alz » sont très bien réalisés! Ils permettent, en quelques minutes, de comprendre des mécanismes biologiques particulièrement complexes.Il est certain que comprendre les enjeux de cette recherche contre la Maladie d’Alzheimer, nous rend plus sensibles à cette cause! En France, les chercheurs de l’Inserm sont constamment mobilisés. Ils viennent notamment d’identifier un nouveau gène responsable, après avoir analysé les gènes de 130 familles atteintes d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. Le canada, non plus n’est pas en reste. Le Québec vient d’inaugurer son premier centre d’imagerie cérébrale consacré à la recherche et à la mise au point de traitement pour les maladies mentales. Une installation de pointe puisqu’elle va permettre l’étude d’un cycle complet de la molécule jusqu’au patient Alzheimer. Coût: 19,7 millions de dollars. Objectif visé: Sauver 6 millions de personnes au canada qui souffrent ou souffriront d’une maladie mentale.

Des bourses attribuées à la recherche contre Alzheimer

Afin de mettre en place des thérapeutiques adaptées pour mieux lutter contre la maladie d’Alzheimer, l’association France-Alzheimer attribue des bourses de recherche chaque année aux pistes les plus prometteuses. Plus de 10 millions d’euros sont ainsi alloués aux projets les plus innovants… En savoir plus sur www.francealzheimer.org
Pour voir ces dessins animés, cliquez sur le lien suivant :

http://www.francealzheimer.org/projets-soutenus-cette-ann%C3%A9e/lab-alz-comprendre-enjeux-recherche/964#sthash.AjqwAvWO.dpuf

 

 

 

Le repas de noël en maison de retraite : adapté et festif à la fois

mercredi 3 décembre 2014

Screen Shot 2014-02-19 at 2.35.05 PM

En établissement, le repas de Noël est parfois organisé quelques jours à l’avance, mais le midi. cette habitude a été prise par les Maisons de Retraite afin que les familles puissent y participer. Cela permet de réunir enfants et petits-enfants avant qu’ils ne soient très occupés le jour J. Par ailleurs, il est très difficile pour certaines personnes âgées de veiller tard en soirée, la formule du repas de midi est donc mieux adaptée. Le repas de Noël est toujours un repas de fête qui a pour but de faire plaisir à tous!

Pensez à réserver vos places à l’avance

Et si possible, à y amener vos enfants. Cela réjouira à coup sûr, les pensionnaires !  Cet événement se compose généralement d’un apéritif suivi d’un repas de fêtes avec la plupart du temps, de petites animations qui y ajoutent une note festive. Même si le personnel est réduit à cette époque de l’année, il fait de gros efforts pour offrir aux résidents une atmosphère de fêtes : décor de table, guirlandes, musique… Ce jour là, nappes, verrerie et porcelaine sont de mise en maison de retraite. Le personnel est convié à s’asseoir à la table des résidents les plus esseulés. Des cadeaux sont généralement prévus pour tous.

Des ateliers « spécial Noël » dans les maisons de retraite

En cuisine, on apprend volontiers aux pensionnaires à confectionner bûches et pain d’épice. Les activités manuelles portent aussi sur la décoration des lieux : Jolies guirlandes, larges boîtes de cadeaux et sapins illuminés. Mais également sur la création d’objets et bijoux artisanaux, vendus ensuite dans le cadre des marchés de Noël, organisés au cœur des maisons de retraite ou en ville au profit d’œuvres de bienfaisance.

De nombreuses animations au programme à la Maison de Retraite

Les directeurs de maisons de retraite et d’EHPAD ne manquent pas d’imagination à l’occasion des fêtes : Spectacles, pièces de théâtre, sketchs humoristiques et chorales sont au programme. Souvent interprétés par les pensionnaires eux-mêmes, exercés durant toute l’année et rodés depuis toujours aux traditionnels chants de paix…