Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

    Warning: simplexml_load_file(https://blog-maisons-de-retraite.orientationretraite.fr/feed) [function.simplexml-load-file]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 403 Forbidden in /home/orientaty/www/blog-wp/wp-content/themes/OR_v2/archive.php on line 41

    Warning: simplexml_load_file() [function.simplexml-load-file]: I/O warning : failed to load external entity "https://blog-maisons-de-retraite.orientationretraite.fr/feed" in /home/orientaty/www/blog-wp/wp-content/themes/OR_v2/archive.php on line 41

    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/orientaty/www/blog-wp/wp-content/themes/OR_v2/archive.php on line 43
Consultez le blog des maisons de retraite

Archive pour novembre 2011

« Poil au chant » à la maison de retraite des Hauts d’Armance

mardi 29 novembre 2011

Les maisons de retraite d’antan étaient des établissements de soins essentiellement. La personne malade était placée dans ce type de structure afin de recevoir les soins nécessaires et d’être en permanence sous l’oeil vigilant de personnel soignant compétent. En somme, la maison de retraite ne différait pas vraiment d’un hôpital.

Aujourd’hui, ça a bien changé. Les maisons de retraite, médicalisées ou non, hébergent des personnes valides, autonomes, dépendantes, ou souffrantes de pathologies lourdes. Chaque établissement répond à une demande particulière et un besoin propre à la famille et au pensionnaire.

Mais ce qui est commun à toutes les maisons de retraite, c’est le projet de vie. En effet, les personnes âgées ne sont plus laissées là à rien faire, elles sont occupées, accompagnées à chaque instant.

Lire le reste de cet article »

Ils se retrouvèrent, se marièrent et vécurent heureux en maison de retraite

mardi 22 novembre 2011

Rien n’égale un premier amour. Toute la magie des premières fois a un cachet particulier que nul ne peut oublier ou prétendre retrouver par la suite.

Le premier amour est intense, tout est nouveau, on découvre, on apprend à se connaître et à envisager une vie à deux, on se surprend mutuellement et on se surprend soi-même également en se découvrant des qualités de partage, d’échange qu’on ne se soupçonnait pas en tant qu’individu.

Malheureusement, la jeunesse ne dure pas éternellement. La passion des premiers jours, premières semaines, premiers mois, s’estompent et laissent place à la routine. On ne se rappelle plus ce qui nous a fait craquer chez l’autre, on a même du mal à savoir pourquoi on reste avec cette personne. Sa compagnie ne nous paraît plus aussi indispensable qu’autrefois, alors on décide d’un commun accord de mettre fin à l’histoire, en bons amis ou en pires ennemis, cela dépend de la tournure que ça prend mais la page ets tournée.

Puis on rencontre de nouveau une personne, qui semble correspondre tout à fait à nos attentes. Elle panse nos blessures et cicatrise les plaies ouvertes de la relation précédente. Ainsi se poursuit la vie amoureuse de tout individu, jusqu’à ce qu’il atteigne un niveau de maturité qui lui fera comprendre que le problème ne vient pas du conjoint mais du manque de travail, d’adaptation qu’il y a entre les deux.

Un couple ne se forme pas et ne reste pas solide comme un roc sans efforts. La solidarité et la complicité dans un couple n’est que le fruit d’heures de communication, d’années de patience à essayer de comprendre l’autre et de beaucoup d’amour pour laisser passer ce qui nous déplaît.

Lire le reste de cet article »

La lessive à l’ancienne en maison de retraite

lundi 21 novembre 2011

Un des défis que rencontre le personnel soignant travaillant avec des personnes âgées, est de raviver leur mémoire, d’une quelconque façon qui soit.

Nos aînés appartiennent au passé, ou du moins c’est ce qu’ils croient. Leur vie active, leur jeunesse, leur statut d’enfant, jeune homme, jeune époux, papa, toutes ces étapes qui rythment la vie de l’homme, font partie du passé pour une personne âgée.

Ainsi, les animateurs, infirmiers et aide-soignants travaillant en maison de retraite, doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour faire en sorte que les seniors se rappellent et surtout qu’ils aient envie de réveiller leurs souvenirs, ces souvenirs qu’ils ont préféré enterrer et enfouir pour ne pas avoir à souffrir de la personne qu’ils sont devenus.

Bien des fois, la personne âgée fait le choix d’oublier car le fossé qui sépare l’homme fort qu’il était avant de l’homme dépendant qu’il est aujourd’hui, le ramène à son échec et à ce sentiment d’impuissance. ce qui rend le défi de raviver la mémoire encore plus difficile.

Lire le reste de cet article »

La maison de retraite de Caulnes met en place des séances bébés lecteurs

jeudi 17 novembre 2011

L’heure est à l’innovation. Autrefois, un endroit de soins médicaux était fermé au public, aux nouveautés. Seuls les médecins pouvaient prodiguer des soins et s’entretenir du cas du patient du patient, de l’évolution de la maladie, de l’efficacité du traitement… Aujourd’hui, il en est autrement. Toute personne est entendue, toute proposition de thérapie est étudiée. C’est ainsi que bon nombre de maisons de retraite ont adopté la musicothérapie, les salles Snoezelen, la thérapie par l’animal…

Dans le cadre de thérapie innovante qui prouvé leur efficacité, les rencontres intergénérationnelles font partie des meilleurs succès.

Lire le reste de cet article »

La maison de retraite reçoit les clowns

lundi 14 novembre 2011

Membres de la famille, gériatres, assistantes sociales, personnel soignant en maison de retraite, infirmière à domicile, tous se mettront d’accord pour dire que le plus difficile lorsqu’on est en contact avec une personne âgée, est instaurer une communication.

Tout le monde le dira. La personne âgée regorge de trésors à l’intérieur, mais les épreuves de la vie l’ont renforcée et plus les années passent et plus elles rajoutent des épaisseurs d’auto-protection, des cadenas supplémentaires qui ne permettent aucun partage.

En s’ouvrant aux autres, on laisse entrer le bon mais également le mauvais et les personnes âgées ne se sentent plus la force ni la santé de s’affliger des douleurs supplémentaires inutiles.

Lire le reste de cet article »

Anticiper l’entrée en maison de retraite en se renseignant

mardi 8 novembre 2011

Les professionnels de la santé lancent de plus en plus de campagnes informatives destinées au grand public.

En effet, le but est de permettre un élan d’intérêt de la part des familles qui seront amenées à choisir un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, dans les quelques années à venir.

Malheureusement, certaines admissions en maisons de retraite sont vouées à l’échec, car la personne âgée se sent abandonnée et laissée pour compte par sa famille. Cette sensation est due au caractère d’urgence qui anime cette décision. Ainsi, troublés par leurs sentiments et contraints à la pression du temps qui passe, les enfants doivent se décider rapidement et ne prennent pas toujours la meilleure décision.

Mr Pierre-Henri Daure, directeur des établissements de la Fedosad, nous invite à se renseigner lorsque l’entrée en maison de retraite est encore abstraite, sans date limite ni pression des services sociaux. Il nous explique son point de vue et nous éclaire sur la bonne attitude à adopter.

Lire le reste de cet article »