Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Archive pour juillet 2008

Vivre avec des jeunes, c’est bon pour la santé!

mercredi 30 juillet 2008

Les jeunes plus efficaces que la DHEA? Selon une étude réalisée sur des mouches et publiée lundi aux Etats-Unis, le secret de la longévité tient dans la fréquentation de la jeune génération.

Pour leur étude qui paraît dans les annales de l’Académie nationale des sciences, les chercheurs ont élevé une espèce de toutes petites mouches à l’espérance de vie très courte (sod fly): un bocal contenait un groupe témoin, et un autre un groupe placé en compagnie d’un autre groupe de mouches plus jeunes, d’une espèce identique mais vivant plus longtemps.

Les mouches élevées avec leurs cadettes ont vécu en moyenne deux fois plus longtemps que les autres. Et des tests ont ensuite montré qu’elles se trouvaient dans un meilleur état physique et étaient plus à même de survivre à des situations de stress dans leur environnement que les mouches témoins.

Des implications pour la santé humaine?

Ces résultats montrent que les interactions sociales avec des membres plus jeunes de l’espèce ont un effet bénéfique sur le plan physiologique, au moins pour ces petites mouches, a déclaré le principal auteur de l’étude, Chun-Fang Wu, professeur de biologie à l’université de l’Iowa.

L’expérience n’a cependant pas permis de comprendre les mécanismes en cause. Une réponse à cette question pourrait avoir des implications pour la santé humaine, et notamment dans la connaissance des maladies liées à l’âge comme celles de Parkinson, Huntington ou Alzheimer.
«Cette étude montre que l’espérance de vie des “sod flies” est malléable et qu’elle peut être conditionnée par des interactions sociales, ce qui corrobore l’idée que l’environnement social peut avoir un impact bénéfique pour les personnes qui souffrent de maladies neurologiques liées à l’âge», écrivent les auteurs de l’étude.

>> Qu’en pensez-vous? Fréquenter des jeunes, c’est encore mieux que de manger 5 fruits et légumes par jour?

Source: 20min.fr

Un chariot de médicaments informatisé entre en maison de retraite

lundi 28 juillet 2008

Des milliers de personnes âgées meurent chaque année après avoir reçu des médicaments non adaptés. Les erreurs qui se produisent le plus souvent dans les hôpitaux, les maisons de retraite et autres établissements médicaux sont généralement des erreurs de quantité, de remplacement d’un médicament par un autre du fait de la ressemblance des étiquettes des diverses bouteilles, voire d’administration d’un médicament à un autre malade que celui auquel il est destiné.

Une nouvelle invention israélienne pourrait mettre un terme à ce phénomène, en modifiant la façon dont sont distribués les médicaments dans les hôpitaux.

La compagnie MDG Medical a développé en collaboration avec les ingénieurs de la société Ziv-Av Ingénierie un chariot de distribution de médicaments octroyés aux patients des infirmeries, hôpitaux, maisons de retraite et autres centres médicaux. Ce chariot est le cœur d’un système informatique complet assurant la distribution de médicaments tout en permettant une gestion efficace et sûre de l’ensemble des médicaments, en évitant le gaspillage dû aux erreurs. En plus de la sécurité accrue pour les patients, ce chariot permet aux hôpitaux de faire d’importantes économies.

Le chariot médical permet d’éviter les erreurs de distribution et offre un suivi exact à partir du moment où le médecin émet une ordonnance pour un patient donné. La sécurité du processus est assurée par cinq vérifications – communément appelées « The 5 Rights ». Le logiciel employé par le chariot permet en effet d’administrer la quantité exacte du bon médicament, au moment adéquat et de la meilleure façon, au malade qui en a besoin et non à son voisin de chambre…

Le chariot empêche également le vol de médicaments par les patients ou leurs hôtes. Les tiroirs du chariot ne s’ouvrent en effet qu’avec l’autorisation du logiciel.

Le processus est simple : le médecin enregistre la prescription dans le système informatique, puis le pharmacien approuve la directive du médecin et cette dernière est directement transmise au stock de médicaments où ils sont préparés à la distribution avec le chariot. Avant la distribution, le système informatique de la pharmacie donne des instructions précises à l’infirmière pour qu’elle remplisse les tiroirs. Au moment de la distribution elle-même, l’infirmière (ou l’infirmier) utilise un lecteur de code-barres qui lit le bracelet du patient et ouvre le tiroir adapté au patient spécifique. Parallèlement des instructions précises d’administration du traitement sont affichées sur l’écran du chariot. Pour plus de sécurité, l’infirmière peut également faire lire par la machine le code-barres du médicament qu’elle sort du tiroir afin de s’assurer qu’il s’agit du bon produit.

Par rapport aux systèmes existant déjà sur le marché, celui de MDG offre une solution complète tant sur le plan clinique de la gestion et de la distribution des médicaments que sur le plan de la gestion du stock. Ce nouveau processus sert de système de gestion automatique des médicaments et de gestion des informations cliniques, tant en gérant le travail dans le service médical.

Source: a7fr.com

Vacances et maison de retraite

vendredi 25 juillet 2008

Inviter dans sa maison de vacances son parent vivant habituellement en maison de retraite …
Lire le reste de cet article »

Elles racontent leur maison de retraite

jeudi 24 juillet 2008

En moyenne, elles ont entre 85 et 98 ans. Résidentes de la maison de retraite des Alleux, à Mélesse (35), elles font vivre leur blog sur lequel elles racontent leur vie quotidienne et parfois aussi, se racontent.
Lire le reste de cet article »

"Terre blanche", une nouvelle maison de retraite à Maraussan

mercredi 23 juillet 2008

Jeudi 22 mai, André Vezinhet, président du Département, Marie-Christine Bousquet, vice-présidente déléguée à la solidarité départementale, à l’handicap et à la dépendance ainsi que les conseillers généraux Jean- Michel Du Plaa , Michel Bozzarreli et Jean- Pierre Moure, étaient dans le Biterrois pour inaugurer la maison de retraite « Terre Blanche » à Maraussan.

orienD’une capacité de 60 lits permanents (dont 16 lits pour personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer) et de 2 lits temporaires, l’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées dépendantes (Ehpad) prend place sur un terrain de 5 000 m2, à proximité du centre du village.

La maison de retraite s’ouvre sur deux niveaux et au-delà des chambres individuelles, offre de beaux espaces de vie commune : salle d’animation, de gymnastique, de restauration, salon de coiffure…

La commune de Maraussan, porteuse du projet, a confié la maîtrise d’ouvrage à Hérault Habitat. Le coût s’élève à 4,630 millions d’euros.

Trente cinq équivalents temps plein travaillent au sein de l’établissement. Le Département participe au fonctionnement de l’établissement : par le biais de l’APA sous la forme du versement de la dotation globale (114 448 € en 2008) et par le versement de l’aide sociale, pour les résidents éligibles à l’aide.

Source: mag.herault.fr

Medica – Ouverture de deux maisons de retraite et d’un foyer de vie pour handicapés

lundi 21 juillet 2008

Le Groupe Médica, acteur de référence de la prise en charge de la dépendance (maisons de retraite, cliniques de soins de suite et de rééducation fonctionnelle), prévoyait en juin 2007 d’ouvrir deux nouveaux établissements pour personnes âgées valides ou dépendantes: un EHPAD de 90 lits à Vandoeuvre Les Nancy (Meurthe-et-Moselle) et un EHPAD de 79 lits à Oullins (Rhône); ainsi qu’un foyer de vie pour handicapés de 25 lits, implanté sur le site de la maison de retraite d’ Oullins.

La « résidence Claude Bernard » d’Oullins: ouverture le 1er septembre 2007

Située à l’entrée de la commune, côté Lyon Presqu’île dans un parc boisé de 2,5 ha sur l’ancien site de la clinique Claude Bernard, la résidence réunit deux structures d’accueil: une maison de retraite (EHPAD) et un foyer de vie pour handicapés âgés.

L’ EHPAD accueille des personnes valides ou dépendantes pour des séjours temporaires ou permanents. Il dispose de 79 lits (chambres individuelles) dont 4 lits en accueil de jour. Deux unités pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, constituées de 12 et 13 chambres, sont également intégrées à l’établissement. 8 chambres jumelées dotées de portes communicantes permettent l’accueil de couples.

L’établissement inclut un projet de vie, de soins et d’animation pour les futurs résidents. Il est équipé d’un jardin thérapeutique, d’une salle de balnéothérapie, d’ergothérapie, de gymnastique, d’une terrasse couverte au dernier étage, d’un salon de coiffure et d’un lieu de culte.

Une prise en charge médicale de qualité sera assurée par une équipe soignante composée d’un médecin coordonnateur, d’infirmières, d’une infirmière coordinatrice, d’auxiliaires de vie (jour et nuit), d’un psychologue, d’aides-soignantes/aides médico-psychologiques (jour et nuit) et d’une animatrice

Un foyer de vie pour handicapés vieillissants de 25 lits

Premier de ce type dans le Rhône, il accueille des personnes handicapées de plus de 60 ans et sera par ailleurs habilité à l’aide sociale.

Une équipe médicale pluridisciplinaire composée d’un psychologue, d’auxiliaires de vie ( jour et nuit), d’aides-soignantes/aides médico-psychologiques, d’aides-soignantes de nuit, d’une infirmière coordinatrice, d’un chef de service éducateurs, de moniteurs éducateurs et d’une animatrice, assure une prise en charge de grande qualité des patients.
Adresse: 22 Grande Rue – 69400 Oullins

Pour ce qui est de la constitution des équipes sur les deux structures, Medica fera valoir la promotion interne avec la mutation de trois soignants issus d’autres maisons de retraite de lyon du Groupe et le recrutement de deux directrices titulaires du diplôme de directeurs de maisons de retraite – diplôme créé en 2004 par Medica en association avec l’institut de formation INFA et l’Université Paris XII.

Le Groupe Medica a noué également un partenariat privilégié avec la ville d’Oullins pour le recrutement des autres collaborateurs sur les deux structures qui permettront à terme la création de plus de cinquante emplois.

« Les Jardins du Charmois » à Vandoeuvre Les Nancy: ouverture le 1er octobre 2007

La résidence dispose de 90 lits (chambres individuelles) dont 5 lits en accueil de jour et 5 lits habilités à l’aide sociale. Elle accueille des personnes valides ou dépendantes pour des séjours temporaires ou permanents. Deux unités pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de 12 lits chacune sont également intégrées à la structure.

Situé à proximité des commerces, des transports en commun, du parc du Charmois et du parc de loisirs Richard Pouille, l’établissement profite d’un emplacement privilégié qui répond parfaitement aux besoins des habitants âgés et dépendants de la ville et de sa région.

La maison de retraite est équipée d’un restaurant invité pour accueillir les familles, d’une salle de gym, de kinésithérapie, de balnéothérapie, d’un salon de coiffure, d’un grand salon et d’un jardin thérapeutique.

L’établissement inclut un projet de vie, de soins et d’animation pour les futurs résidents. Il permettra la création d’une quarantaine d’emplois dont les profils suivants: médecin, infirmières, psychologue, aides-soignantes, agents de service, animateur, postes administratifs (hôtesse d’accueil, responsable hôtelière, cuisiniers, homme d’entretien). Le Groupe Medica prévoit de lancer prochainement le recrutement externe des équipes.
Adresse: 2-8, avenue du Charmois – 54500 Vandoeuvre Les Nancy

Ces nouveaux établissements qui offrent le confort et la sécurité des nouvelles constructions, s’engagent, comme l’ensemble des maisons de retraite médicalisées du Groupe Medica, dans un processus de certification AFAQ Engagements de Services, en partenariat avec l’AFAQ (Association Française pour le Management et l’Amélioration de la Qualité).

Source: actunews.com