Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

EHPAD : les mesures à prendre pour traiter la malnutrition

Quelles sont les causes de la malnutrition en maison de retraite? Quel est le signal d’alarme ? Quelles sont les mesures à prendre  afin de pallier aux différentes carences ? Voici quelques conseils et explications pour être complètement rassurés lors de l’entrée de votre proche en EHPAD.


Les besoins alimentaires évoluent

En vieillissant, les besoins alimentaires évoluent et se transforment, c’est la raison pour laquelle le corps réclame un apport accru de certains nutriments pour rester en bonne santé. Pourtant, le grand âge induit aussi des maladies dont les traitements médicamenteux altèrent  la perception du gout. Ceux-ci peuvent également empêcher l’absorption de certains nutriments importants comme le fer ou le calcium. C’est pourquoi les personnes âgées présentent souvent des signes de malnutrition à leur arrivée en maison de retraite. Guidé par les médecins,  le personnel de cuisine s’efforcera d’élaborer des menus équilibrés, enrichis en glucides et en protéines afin de pallier à cet état de malnutrition.

Les causes de la malnutrition

Souvent, avant d’entrer en établissement d’accueil pour personnes âgées, celles-ci passent par une période de perte d’autonomie progressive où la préparation de leurs repas leur est trop difficile. Difficultés à sortir du domicile pour faire les courses, vue qui baisse et qui les empêche de cuisiner, la maladie ou la fatigue…nombreuses sont les raisons qui empêchent une personne âgée de se nourrir convenablement. S’ensuit une perte d’appétit progressive qui fait entrer les seniors dans une dynamique très destructrice. Néanmoins, à l’arrivée de la personne âgée en maison de retraite, si un état de malnutrition est détecté, il sera immédiatement traité.

Le signal d’alarme

Une personne âgée peut souffrir de malnutrition car elle ne prend tout simplement pas le temps de manger. S’ensuit une perte d’appétit qui provoquera un état de malnutrition. Maux de tête et faiblesse générale sont les premiers symptômes de l’anémie, il s’agit d’un signal d’alarme qui indique au personnel médical de la résidence pour seniors, qu’il lui faut prendre des actions immédiates.

Les mesures à prendre :

– Traiter la personne âgée en lui prescrivant des vitamines et des minéraux additionnels afin de pallier à ses carences.
 – Augmenter le temps dévolu aux prises de repas : Pour être bien digérés, les repas doivent durer au minimum une heure de temps, sauf pour le petit déjeuner qui peut être plus court.
 – Essayer d’encourager le résident  à manger avec les autres résidents, à la salle à manger.
 – Adapter les horaires des repas qui doivent être bien programmés en fonction des moments où les résidents auront de l’appétit c’est-à-dire ni trop tôt, ni trop tard.
 – Aménager la salle à manger pour qu’elle soit fonctionnelle et gaie afin d’encourager les pensionnaires à la fréquenter.
 – Mettre en place un service efficace et agréable, qui permettra de faire régner une ambiance sereine et conviviale lors des repas.
 – Si possible, encourager les petites promenades, car l’exercice physique stimule l’appétit.

Laisser une réponse