Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

A la maison : confidences d’une vieille dame en maison de retraite

L’auteur et metteur en scène Alain Lahaye présente au Théâtre Tallia (Paris 13ème) à partir du 1er avril sa première pièce intitulée A la maison, interprétée par Catherine Salviat de la Comédie française. Cette œuvre en un acte pour un personnage propose au public, pendant un peu plus d’une heure, de venir rendre visite à une vieille dame dans une maison de retraite… Et recueillir ses confidences. Une pièce courte, crue, drôle, et vraie.

Lucienne s’est mise sur son trente-et-un. Aujourd’hui, elle reçoit. A la maison. Ou plutôt dans une maison qui, par la force des événements, est devenue la sienne. Il a fallu s’habituer à une chambre commune autant qu’apprivoiser ces nouveaux voisins qui, comme elle, auraient préféré rester chez eux.

Mais l’âge –inévitable– a dit non. Et si on se retrouve ensemble, c’est tout seul. Ce n’est peut-être pas plus mal. Ravie et curieuse à la fois de la visite d’un inconnu, elle se laissera aller à quelques confidences puis à d’autres. Jusqu’à chanter, rire, voire demander à son interlocuteur de revenir très vite pour poursuivre cet entretien. Pièce pour personne seule d’un âge presque certain. Quoiqu’il en soit, visite à une dame très digne.

Le visiteur de Lucienne n’est rien moins que le public. Du début jusqu’à la fin de ses confidences, c’est à lui –au monde entier– qu’elle s’adressera. Deux fauteuils, une table basse et quelques magazines : c’est tout son univers, le petit coin où elle se sent bien pour parler en toute intimité avec cet interlocuteur privilégié. La mise en scène s’attachera à créer au mieux cette proximité entre l’actrice et le public, et faire de A la maison une conversation entre amis. Seuls, l’un avec l’autre.

Une pièce, un témoignage…

« Rencontrer les pensionnaires d’une maison de retraite et recueillir leurs souvenirs d’enfance, telle a été la proposition d’un jeune éditeur, en mal d’écrivain soucieux de la qualité des relations humaines. Mon métier de comédien me laissant parfois des plages longues sans trop de châteaux de sable, j’ai accepté ce qui était nouveau pour moi : côtoyer intimement, pendant presque trois années, des personnes d’un âge certain. Et écrire. Rédiger chaque jour leurs aveux, leurs confidences, leurs secrets. Leur vie. Conversations inhabituelles, d’un autre type, presque sous le manteau.

Suite à ces rencontres sont donc nés « Souvenirs en abondance », puis « Le meilleur de la vie ». Et -presque simultanément– « A la maison », qui m’a poussé à quelques réflexions, à savoir que si l’avenir d’une civilisation se trouve assurément dans sa jeunesse, elle réside aussi dans sa vieillesse. Je ne laisse pas d’être étonné de l’absence, dans le paysage théâtral habituel, d’un tel sujet. Peur, rejet, indifférence, inconscience, n’y sont sans doute pas pour rien. Quoiqu’il en soit, on découvrira dans « A la maison », une pièce courte, crue, drôle, et vraie. Défendue par mademoiselle Catherine Salviat, elle n’en sera que plus belle. Universelle. »

Alain Lahaye

Source : SeniorActu

Laisser une réponse