Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Alzheimer, Parkinson : Et si vous essayiez le régime cétogène?

Ce nouveau régime pourrait transformer la vie des malades Alzheimer et Parkinson, en apportant à leur cerveau un meilleur carburant que le glucose : les cétones. Ce nouveau mode alimentaire est expliqué en détails dans le nouveau livre du Dr Bernard Aranda et Michèle Houde.

Un régime contre Alzheimer

On savait déjà que le stress oxydatif pouvait favoriser la survenue de la démence sénile. Pour la prévenir, il faudrait donc consommer des antioxydants comme les flavonoïdes que l’on peut trouver dans les légumes verts, le thé vert, les légumes et même dans le vin. Il semblerait également que la vitamine B et la vitamine E, joueraient un rôle protecteur contre la maladie Alzheimer. De même, les Omégas 3 auraient la propriété de prévenir l’apparition de cette maladie. Ceux-ci se retrouvent dans le poisson, l’huile d’olive, les légumes secs, les brocolis…Aujourd’hui, avec le régime cétogène, les auteurs conseillent d’opter pour un régime pauvre en glucides mais riche en graisses.

Les glucides favoriseraient les maladies neurodégénératives

Selon les auteurs du livre « Le régime cétogène pour votre cerveau » paru aux éditions Thierry Soucar, une alimentation trop riche en glucides raffinés et en sucre pourrait être toxique et nuire à la qualité des neurones. Cela pourrait également entraîner un mauvais fonctionnement du cerveau, favoriser les migraines, les crises d’épilepsie, et même certaines maladies neurodégénératives comme Alzheimer et Parkinson. Selon eux : » La méthode cétogène est utilisée depuis le début du 20ème siècle dans le traitement de l’épilepsie. Elle a montré des effets très encourageants pour stopper les crises migraineuses. Concernant Alzheimer et Parkinson, elle peut aider à ralentir ou stabiliser la maladie. « 

Attention au sucre!

Une surconsommation de glucides s’accompagne d’une résistance à l’insuline et favorise l’inflammation dans le cerveau. En fait, elle modifie la biochimie cérébrale en inhibant  deux neurotransmetteurs clés pour la santé du cerveau (la sérotonine et le GABA). C’est ce qui cause les migraines, troubles épileptiques et démences neurodégénératives. C’est pourquoi il est conseillé de privilégier les aliments riches en fibres. Ils permettent une absorption plus lente du glucose et limitent l’élévation de la glycémie. Limitez également votre consommation de produits gras et/ou sucrés : viennoiseries, biscuits, pâtisseries, confiseries, charcuterie, quiches, feuilletés, beignets, frites, ainsi que la plupart des plats cuisinés du commerce.  Consommez du poisson, sans oublier les poissons gras (sardine, thon, hareng, maquereau, saumon…) dont les graisses ont des effets protecteurs sur la santé. En effet, selon le Dr Bernard Aranda : »Lorsque les réserves de glycogène sont épuisées et que le cerveau ne peut plus utiliser le glucose comme source de carburant, ce sont les cétones produites par le foie à partir des graisses corporelles qui prennent le relais ». 

 

 

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse