Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Les animaux sont-ils des alliés santé?

Il semblerait bien que oui puisque par le biais de la zoothérapie, il est possible de développer le potentiel cognitif, psychologique et social des enfants et des personnes âgées. En effet, cette thérapie d’un nouveau genre implique chez le patient une plus grande attention  et ainsi améliore ses capacités de concentration, de mémoire  et de discernement.

La Zoothérapie: en quoi ça consiste?

Lors des séances de zoothérapie, les résidents sont incités à caresser les animaux et parfois à en prendre soin, ce qui leur permet de créer un lien avec le monde extérieur. Le but de ces séances est également d’induire des groupes de conversation. Les animaux utilisés peuvent être de tous les types : chien, âne, cheval, lapin… car à  chaque animal  ses vertus : Le chat permettrait l’apaisement et d’avoir moins d’insomnies. Le chien lui, permettrait de se dépenser physiquement à travers les balades quotidiennes. Les poissons auraient un véritable effet relaxant et le cheval permettrait de se libérer de ses angoisses ou de sa colère. En fait, il apparaît rapidement que la présence de l’animal agit comme  un catalyseur induisant un certain comportement ainsi que comme  un  instrument de projection aidant à exprimer toutes sortes de sentiments.

De véritables vertus thérapeutiques

Si ce qui touche le plus les personnes âgées c’est principalement le  sentiment d’être aimé « inconditionnellement » par l’animal, la zoothérapie a de nombreuses autres vertus thérapeutiques insoupçonnées par la plupart d’entre nous. Par exemple, l’animal ressent nos émotions. Il se fait notamment plus câlin lorsque nous sommes tristes.  De plus, selon certaines études, la présence d’un animal domestique dans une maison permettrait de diminuer le rythme cardiaque de ses habitants. Il convient de rappeler que cette méthode n’a pas pour vocation de soigner mais elle peut néanmoins prévenir, voire ralentir l’évolution d’une maladie.

Mots-clefs : , , , , , , ,

Laisser une réponse