Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Aidants de personnes âgées: sachez reconnaître votre épuisement

Plus de 4 millions d’aidants prennent en charge des proches dépendants et aujourd’hui, leur santé inquiète les pouvoirs publics ! En effet, les aidants proches assument de nombreuses responsabilités par rapport à la personne aidée et ce, souvent, malgré leurs multiples occupations professionnelles, personnelles et familiales. Ce qui les expose au stress et à l’épuisement physique et moral.
Bilans, évaluations des situations physiques et psychologiques, mise en relation avec des associations d’aide à domicile permettant de prendre un peu répit… Plusieurs initiatives ont vu le jour pour tenter d’aider les aidants à se préserver mais ce n’est pas si simple.

Créer des réseaux d’entraide pour les aidants

C’est une des solutions à mettre en place  rapidement pour soulager les aidants. Effectivement, ces réseaux s’avéreront vite cruciaux pour soutenir les aidants et leur éviter de tomber dans l’épuisement. En effet, à long terme, la seule façon de se préserver  consiste à se créer un véritable réseau de soutien. Dans ce réseau, l’aidant pourra inclure les membres de sa famille, ses amis proches, ses connaissances et même parfois ses voisins si ceux-ci sont d’accord. Il pourra également inclure des intervenants publics ou privés du réseau de la santé, des auxiliaires de vie d’entreprises privées et dans certains cas, des bénévoles envoyés par des organismes communautaires. Les membres de ce réseau devront pouvoir être sollicités à chaque fois que l’aidant aura besoin de s’absenter que ce soit pour remplir certaines obligations ou pour prendre quelques heures de répit. La clé de son équilibre résidera dans la bonne utilisation de ce réseau.

Aidants : N’hésitez pas à prendre du temps pour vous!

Les aidants sont souvent des personnes très fières qui rechignent généralement à demander l’aide d’un tiers! Pourtant, dans leur situation, rien n’est plus important que d’avoir des appuis, des personnes sur lesquelles elles peuvent compter en cas de problème ou d’absence. De plus, la personne aidée sera malheureusement beaucoup plus demandeuse en temps et en énergie au fur et à mesure de l’aggravation de son état de dépendance. Alors, pour être sûr de tenir sur la longueur, mieux vaut s’entourer de personnes de bonne volonté qui pourront épauler les aidants. Attention toutefois à ne pas culpabiliser si on doit laisser son proche âgé aux bons soins d’une autre personne pendant quelques heures. Pour cela, l’aidant doit être persuadé que ce n’est qu’en se faisant soutenir, qu’il pourra continuer à rester un bon aidant!

 

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse