Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Télémédecine à distance expérimentée dans des maisons de retraite niçoises

Depuis Mardi 24 Juin, la maison de retraite Saint Joseph et l’EHPAD du Parc, situés tous deux sur l’Avenue de Strasbourg à Nancy, testent l’équipement de télémédecine installé dans leurs résidences.

Le principe est simple. Il s’agit de consultations tout ce qu’il y a de plus normal, à la différence qu’elles se passent alors que le pensionnaire reste dans sa chambre et que le médecin reste dans son cabinet d’auscultation.

Une innovation qui semble prometteuse.

Le directeur de la maison de retraite est le premier à être heureux de cette démarche. « Pour le patient, c’est très intéressant car ça évite tout déplacement, tout traumatisme à la fois psychique et physique. Elle est bien, elle reste chez elle, elle n’attend pas des heures dans une salle d’attente. Elle est dans des lieux connus et je pense effectivement que ça a des avantages énormes. »

En effet, les pensionnaires de maisons de retraite n’ont plus à se déplacer, attendre, et souffrir dans ces tracas dues aux consultations d’hôpital.

Dr Azi, médecin au CHU de Nancy, est chargé d’ausculter les résidents des maisons de retraite de Nancy via ces cyber-consultations. Il approuve ce nouveau mode d’auscultation, un mode qui fait économiser du temps et de la souffrance aux patients ainsi qu’aux médecins. Une auscultation tout ce qu’il y a de précis. « On a également un référent qui est sur place qui nous aide à guider l’examen. C’est vraiment très intéressant car on ne l’a pas en temps normal. »

Le médecin peut ainsi, grâce à l’infirmière, pratiquer de vrais examens, si la personne âgée se plaint de douleurs ou malaises particuliers. « J’écoute le coeur de la dame, c’est une auscultation en temps réel possible grâce à un stéthoscope relié avec une prise USB tout simplement, ce qui me permet un retour excellent des bruits du coeur. »

Les pensionnaires sont également rassurés par ces cyber-consultations qui sont mises en place rapidement, sans avoir à quitter leur élément de vie réconfortant, pour rejoindre un hôpital froid et angoissant. Jacqueline, résidente à al maison de retraite, salue cette initiative : « Qu’on puisse soigner à distance comme ça je trouve ça formidable, plutôt que de se retrouver dans un hôpital en pleine nuit. C’est vraiment un progrès énorme. »

L’expérience a débuté dans la maison Saint Joseph et l’EHPAD du Parc à Nancy mais dans les prochains mois, d’autres établissements devraient être équipés à leur tour.

Laisser une réponse