Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Des chants d’hier et d’aujourd’hui

Cela fait déjà plusieurs fois que la maison de retraite ­mutualiste De Vigne ­blanche reçoit les élèves d’une classe de seconde Sapat (service aux personnes et aux territoires) de la ­Maison familiale rurale d’Agencourt.

Ces rencontres intergénérationnelles que la formatrice des lycéens, Florence Rossato, a mis en place dans le cadre de leur « module animation » se sont vite transformées en des rendez-vous plaisants et enrichissants.

En effet, autour d’activités variées, les jeunes et les moins jeunes se rassemblent pour échanger, communiquer et apprendre l’un de l’autre. La compagnie des adolescents est une véritable cure de jouvence pour les pensionnaires de la maison de retraite, lesquels ne se font pas prier pour partager avec eux des anecdotes hors du temps.

Fragilité et insouciance versus expérience et maturité, ce cocktail fonctionne, et bien mieux que l’on ne pourrait l’imaginer.

Ce Jeudi, les lycéens rejoignaient la résidence pour la troisième fois. Après séance de lecture de poèmes, et après-midi jeux de société, aujourd’hui la chanson est à l’honneur.

Des airs d’autrefois qui font sourire, voire pleurer certains résidents en ramenant à leur mémoire des chapitres de leurs vies, certains joyeux, d’autres douloureux, s’enchaînent avec des chants modernes qui font gigoter les lycéens sur leurs chaises.

Tous les participants étaient ravis de cet intermède musical. Jeudi, le temps s’est arrêté à la maison de retraite. Les pensionnaires ont oublié leurs maux et leurs angoisses, les élèves ne pensaient plus à leurs objectifs scolaires ou leurs relations sociales. Tout le monde se détendait, s’amusait, tirait la chansonnette, c’était un moment agréable, un moment pur, un moment sincère et simple, bref, un moment comme on les aime.

Laisser une réponse