Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Rendez-vous intergénérationnel à la maison de retraite

Bien plus que de simples rapports de voisinage : des élèves de SEGPA du collège Anne-Frank et des résidents de la maison de retraite du Nouveau Monde ont pris l’habitude de se rencontrer en misant sur la convivialité et la complicité.

Les collégiens et les retraités sont parvenus à rompre la glace. Mardi ce sont les seconds qui ont rendu visite aux premiers à Anne-Frank.

Ils étaient tout fiers mardi de faire découvrir à leurs amis leurs nouveaux locaux dans la partie déjà aménagée du collège Anne-Frank. Les élèves de 3ème de Nouzha Samake qui enseigne l’hygiène, l’alimentation et le service dans la section d’enseignement général et professionnel adapté leur ont fait visiter la cuisine, la buanderie, la salle de repassage.

Depuis l’an dernier

Les amis en question n’ont pas le même âge qu’eux. Ils sont treize et demeurent à la maison de retraite du Nouveau Monde. Certains étaient venus en fauteuil roulant et ce sont les collégiens qui les poussaient. Avec précaution.
Ces échanges intergénérationnels encouragés par Marie-Françoise Verheye, animatrice de la maison de retraite, par les bénévoles de l’association du Nouveau-Monde, par Mahaut Labaeye la correspondante au collège de Citéo (ex-ADEMN) et par Mme Vercaemst, la directrice de la SEGPA ne sont pas à proprement parler une nouveauté. « Ils ont démarré l’an dernier avec huit élèves. Mais comme le collège était en construction, ils se déroulaient à sens unique : ce sont les collégiens qui allaient à la maison de retraite. À présent, à raison d’une fois tous les quinze jours, les rencontres ont lieu soit chez les retraités soit chez nous » explique Nouzha Samake, qui en parfaite maîtresse de maison, avait expliqué à ses élèves comment réaliser les mille et une douceurs qui agrémentent un goûter et comment les servir avec tact.

Un bouquet pour Henriette

Après une visite des diverses salles d’activité et la présentation d’un documentaire nostalgique en noir et blanc sur l’école d’autrefois qui a réveillé bien des souvenirs chez les aînés – certains se sont même surpris à fredonner quelques comptines de leur enfance – , les collégiens se sont retrouvés, après les avoir servis, aux côtés de leurs hôtes.
Délicate attention : ils ont remis une rose à chacune des dames présentes et un cadeau à Henriette qui fêtait justement ce jour-là ses 86 ans, tout comme à Marie-Françoise Verheye qui s’apprête à quitter la maison de retraite du Nouveau Monde pour prendre en charge l’animation du futur EHPAD de Leers. Paul Meunier, le mari d’Henriette avait, pour sa part, amené à l’intention des élèves de 3e la copie d’une monographie où il évoque ses souvenirs d’école et de salarié. Nul doute que ce document servira de prétexte aux discussions ultérieures.
« Les personnes âgées comme les collégiens tirent profit de ces rencontres » commentent pour leur part Mme Verheye et M. Samake. « Pour les premières c’est l’occasion de sortir de leur établissement, de discuter avec des jeunes et de mieux les comprendre. Et les seconds se sentent valorisés. Beaucoup d’entre eux se plaignent en effet de ne pas être suffisamment écoutés. »

Source: Nord Eclair

Laisser une réponse