Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

La lessive à l’ancienne en maison de retraite

Un des défis que rencontre le personnel soignant travaillant avec des personnes âgées, est de raviver leur mémoire, d’une quelconque façon qui soit.

Nos aînés appartiennent au passé, ou du moins c’est ce qu’ils croient. Leur vie active, leur jeunesse, leur statut d’enfant, jeune homme, jeune époux, papa, toutes ces étapes qui rythment la vie de l’homme, font partie du passé pour une personne âgée.

Ainsi, les animateurs, infirmiers et aide-soignants travaillant en maison de retraite, doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour faire en sorte que les seniors se rappellent et surtout qu’ils aient envie de réveiller leurs souvenirs, ces souvenirs qu’ils ont préféré enterrer et enfouir pour ne pas avoir à souffrir de la personne qu’ils sont devenus.

Bien des fois, la personne âgée fait le choix d’oublier car le fossé qui sépare l’homme fort qu’il était avant de l’homme dépendant qu’il est aujourd’hui, le ramène à son échec et à ce sentiment d’impuissance. ce qui rend le défi de raviver la mémoire encore plus difficile.

A la maison de retraite d’Aurignac, aucune innovation n’est exclue pour réveiller les souvenirs des personnes âgées. C’est ainsi que deux fois par mois, Mme Nicole Cistac se casse la tête pour trouver un moyen de remémorer des évènements, détails de la vie d’antan des pensionnaires.

L’idée doit être générale pour que tous ses sentent impliquées, pas question de mettre en avant une certaine religion par rapport à une autre, ou une habitude liée à certaines origines ou nationalités.

La dernière listée fut l’expérience de la lessive à l’ancienne. Lorsque les gestes ont été pratiqués pendant de nombreuses années, ça ne s’oublie pas, ou du moins ça revient vite. C’est comme le vélo, même si on n’en a pas fait pendant des années, une fois remonté sur une selle, c’est reparti.

Tous les sens ont été suscités par cette expérience. La vue, en retrouvant le matériel ancien utilisé, la planche à savonner, la lessiveuse… l’odorat grâce à l’odeur forte de la lessive utilisée autrefois, le toucher en pratiquant l’art du lavage…

Tous les pensionnaires étaient ravis de cette initiative. Retrouver des plaisirs d’antan où ils sont maîtres en la matière, leur donne ce sentiment de maîtrise qu’ils ont perdu au fil des années. En effet, avec les progrès technologiques, les avancées médicales, les animations de haut niveau… les personnes âgées n’y comprennent plus rien.

Ainsi, appuyer sur un bouton peut leur paraître bien plus contraignant que passer des heures à accomplir la tâche soir-même à la sueur de leur front, car ça ils savent faire.

L’expérience de la lessive à l’ancienne ne s’est pas arrêtée là. Mme Cistac en a profité pour organiser une exposition d’objets anciens, nappes, jupons, tabliers et mouchoirs brodés, gros fer à repasser à vapeur… pour le plus grand plaisir des résidents.

L’exposition s’est étendue également aux plaisirs de la table avec de la vaisselle ancienne, où chaque assiette évoquait une image, une expression un sentiment. La vaisselle a perdu toute sa valeur avec les années. Elles sont maintenant design mais tellement froides et dénuées d’histoires.

Les couverts d’avant étaient caractérisés par leur valeur et leur poids, deux choses que les personnes âgées ont en elles cachées sous un tas de maux et de regrets venus avec l’âge.

Laisser une réponse