Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

La maison de retraite de Caulnes met en place des séances bébés lecteurs

L’heure est à l’innovation. Autrefois, un endroit de soins médicaux était fermé au public, aux nouveautés. Seuls les médecins pouvaient prodiguer des soins et s’entretenir du cas du patient du patient, de l’évolution de la maladie, de l’efficacité du traitement… Aujourd’hui, il en est autrement. Toute personne est entendue, toute proposition de thérapie est étudiée. C’est ainsi que bon nombre de maisons de retraite ont adopté la musicothérapie, les salles Snoezelen, la thérapie par l’animal…

Dans le cadre de thérapie innovante qui prouvé leur efficacité, les rencontres intergénérationnelles font partie des meilleurs succès.

Les enfants apportent beaucoup de vie aux pensionnaires, qui n’ont besoin de rien d’autre que de voir la positivité, l’optimisme, l’amusement, la légèreté de vie. Les enfants font preuve de spontanéité. Les tous petits ne sont jamais de mauvaise humeur sans raison. S’ils n’ont ni faim, ni soif, ni peur, ni froid, leur nature ets de jouer, sourire, aller vers l’autre. Tout le contraire des personnes âgées.

C’est ainsi, que Mme Jacqueline Jaume, animatrice en formation à la maison de retraite de Caulnes, a pour projet de mettre en place des séances bébés lecteurs afin de rassembler les enfants et leurs aînés autour d’un conte qui offrira de l’évasion, du rêve et de la magie.

Elle nous explique pourquoi elle a choisi ce projet plutôt qu’un autre, « J’ai eu envie de mettre en place un projet bébés lecteurs. J’ai voulu créer du lien social. J’avais besoin de partenaires à Caulnes. J’ai pris contact avec la médiathèque, la mairie et la communauté de communes. Ce qui m’a amenée à ce projet, c’est que je suis bénévole à la médiathèque de Merdrignac. On s’est aperçus qu’il manquait des animations et des projets pour les personnes âgées. Or, les animations bébés lecteurs existent à la maison de retraite de Merdrignac depuis 2009. Les liens créés entre les résidants, les assistantes maternelles et les tout-petits sont très riches, importants. J’ai donc eu envie de mettre en place des séances bébés lecteurs à la maison de retraite. Ce qui est important c’est d’utiliser le livre pour communiquer entre les personnes. Cela doit permettre d’ouvrir les portes de la maison de retraite en créant du lien, des relations entre tout-petits, assistantes maternelles et résidants. La séance ne sera pas uniquement de la lecture. Ce sera aussi beaucoup de partage et d’échanges. Le rythme des séances sera trimestriel. »

Jacqueline est stagiaire à la maison de retraite depuis février 2011, nous explique-t-elle, « je suis en formation à l’Union française des colonies de vacances (UFCV), une association d’éducation populaire qui forme et accompagne des jeunes et des adultes. Je prépare un brevet professionnel jeunesse et sports (BEPJEPS) pour devenir animatrice sociale. Je pourrai alors travailler auprès de tout public : jeunes, handicapés, personnes âgées. Ce poste pourra être dans une maison de retraite, un centre de loisirs, une maison de quartier, un centre social. Pour mon stage principal, sur l’année, je dois mettre en place un projet d’ouverture sur l’extérieur pour la maison de retraite. »

Techniquement, ça va se dérouler de la façon suivante. « Depuis quelques années, Karine Delaroche anime des séances de lecture pour les tout-petits sur le canton. Pour amener un nouveau public à la maison de retraite, nous allons inviter les assistantes maternelles et les tout-petits à partager un moment convivial avec les personnes âgées. Karine Delaroche viendra avec sa valise de livres. La première séance aura lieu jeudi 17 novembre. En amont, le personnel et les résidants ont réfléchi au thème de la séance. »

Laisser une réponse