Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Se faire belle pour se sentir mieux

La vieillesse vient avec son lot de maux et de peines. Physiquement, la personne se sent amoindrie, elle n’arrive plus à marcher comme auparavant, elle ne parvient plus à se mouvoir, s’habiller, lacer ses chaussures sans avoir besoin de demander de l’aide. Ces difficultés rencontrées au quotidien deviennent un obstacle à la vie paisible et tranquille que nos aînés menaient quelques années auparavant.

Ces éléments extérieurs jouent également sur le moral. La personne se sent inutile et elle perd petit à petit toute son identité et sa confiance en soi.

Il est difficile et compliqué d’envisager une guérison ou un traitement lorsque la personne n’a plus le goût à rien. Les médicaments sont administrés certes mais leur efficacité est contrés par l’attitude négative et défaitiste des patients.

La maison de retraite Chateau-Vacquey à Salleboeuf, a voulu prendre des dispositions pour offrir une deuxième jeunesse à ses pensionnaires, ou du moins leur donner envie de se battre en leur montrant de différentes façons qu’ils n’ont sont pas uniquement un corps usé par la fatigue, ou un visage creusé par les rides des années.

Ce projet a été également très gratifiant dans le sens où les relations entre résidents et membres du personnel soignant, ont pu évoluer pour le bien. Auparavant, ils n’étaient là que pour soulager une peine ou pour alléger une souffrance en administrant les traitements adéquats, mais depuis la mise en place des nouvelles activités au sein de la résidence, les membres du personnel sont devenus des « amis » avec qui les résidents prennent plaisir à discuter pendant que l’aide soignant s’occupe de faire un soin du visage à la « cliente enchantée ».

Plusieurs ateliers ont été proposés, et au vu de la demande, ont été retenus l’atelier coiffure, les soins esthétiques et l’entretien avec un psychologue.

Deux fois par mois, Maryse et Françoise, deux coiffeuses venues de l’extérieur viennent proposer leur service aux personnes âgées. Les plus coquettes ne manquent jamais ce rendez-vous, et quelques fois d’autres résidents se laissent tenter pour une occasion particulière ou par simple influence des autres. Ce service est pris en charge par les résidentes. Maryse explique, « Nous venons tantôt l’après-midi, tantôt le matin. Nous coiffons chacune entre 6 à 10 pensionnaires à chaque séance, mais ça reste très variable. Tout dépend aussi de leur budget. »

A la même fréquence des soins d’esthétique sont proposés aux pensionnaires. Il s’agit de massages des mains avec des crèmes hydratantes, de soins du visage, de vernissage d’ongles, de maquillage, d’épilation des sourcils. Tout ce qu’il faut pour redessiner les traits du visage et remettre un peu de couleurs dans la vie de ces personnes. On a tendance à sous-estimer le pouvoir des fards à joues et des fards à paupières. Ce service est entièrement gratuit car il est délivré par les membres du personnel soignant de la maison de retraite Chateau Vacquey.

Le directeur de la résidence, Mr Marc Avinen est très satisfait de la popularité des ateliers proposés, « Cet atelier est très sollicité. Nous avons pensé travailler autour de cet atelier pour que chaque pensionnaire ait une meilleure image d’elle-même et qu’elle puisse reconstruire une identité et une reconnaissance de la personne qu’elle est. Notre objectif est surtout d’éviter que la personne âgée ne soit reconnue que par son corps défaillant et éviter qu’elle ne devienne qu’un simple objet de soins. »

Enfin, Hirvinia, stagiaire psychologue, prête une oreille attentive et compatissante aux pensionnaires deux fois par semaine. Les résidents tissent des liens de plus en plus forts et arrivent à se confier à Hirvinia de plus en plus facilement et rapidement. « J’exerce plusieurs activités à la maison de retraite, confie-t-elle. Je m’occupe aussi de l’atelier mémoire car je me destine à la psychologie. » Comment ne pas être confiant et plein de reconnaissance en face d’une personne qui ne veut que notre bien ?

Laisser une réponse