Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Exercice incendie avec les sapeurs-pompiers à Arthon-en-Retz

Chaque trimestre, un exercice incendie a lieu à la maison de retraite Saint-Joseph. Mais cette fois-ci, les pompiers se sont joins à l’exercice afin de leur rendre plus vrai et de donner différents conseils techniques et professionnels à l’ensemble de l’équipe ainsi qu’aux pensionnaires de la maison de retraite.

Evacuer un immeuble en flammes est toujours très délicats, car les gens ont peur, paniquent, ils ne veulent pas quitter leurs enfants, appréhendent le vide, ont le vertige… sans parler des vrais blessés que la douleur paralyse. Qui plus est, lorsque ledit immeuble est un endroit qui abrite des personnes fragilisées, comme des personnes âgées, des enfants, des bébés, ou des malades, qui éprouvent beaucoup de difficultés à bouger, sans parler de courir.

Pourtant, malgré tous ces éléments handicapants, l’immeuble doit être évacué sereinement et en vitesse.

C’est pour cela que de nombreux exercices sont mis en place à la maison de retraite Saint Joseph, simulant de faux incendies, afin de familiariser les pensionnaires et les membres du personnel, avec une telle situation, pour éviter toute panique, le jour où ça arriverait.

Il y a des règles à suivre dans ces cas-là, afin de minimiser les dégâts et de ne faire souffrir personne. « Dans un premier temps, nous devons protéger les résidents, en les éloignant de l’incendie, secourir les victimes et alerter les secours », déclare Mr Pierre Martin, le directeur de la résidence.

D’autre part, l’équipe soignante doit savoir comment agir avant l’arrivée des secours. Elle doit s’efforcer d’éteindre les petits feux à l’aide des extincteurs mis à leur disposition, un peu partout dans la résidence. « Tous ont appris le maniement des extincteurs avec Christian Dupin, salarié de l’établissement et titulaire d’une formation incendie ».

Enfin, les sapeurs-pompiers ont insisté sur les différents éléments à transmettre lorsque le premier contact est pris avec eux. Il faut préciser « le lieu où a débuté l’incendie, le nombre de victimes et la nature des blessures, le nombre de résidents et le personnel présents dans l’établissement ». Tout ceci revête une importance capitale afin que les pompiers arrivent, déjà préparés à la situation à laquelle ils vont se confronter. En effet, si une dizaine de personnes est en cause, ce ne sera pas les mêmes dispositions que s’il s’agit d’une cinquantaine de personnes…

L’exercice incendie, qui s’est très bien déroulé, s’est soldé par une visite des lieux par les sapeurs-pompiers. Il est toujours plus facile de combattre en terrain connu.

Laisser une réponse