Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

L’ancienne animatrice de la maison de retraite est remplacée

De nos jours, les animations en maisons de retraite occupent une place de choix au sein des établissements.

Peu importe si les animations sont de nature thérapeutiques, intergénérationnelles, s’il s’agit de sorties éducatives, d’interventions d’artistes venus de l’extérieur, d’activités musicales ou animalières, une chose est sûre ces programmes élaborés qui sortent de l’ordinaire, gratifient les pensionnaires de nombreux bienfaits.

Les personnes âgées qui intègrent des maisons de retraite, se sentent pour la plupart, abandonnées laissées pour compte et perdent petit à petit la valeur de la vie. Ce phénomène était fréquent il y a dix ans de cela, mais maintenant l’humeur générale en résidence a bien changé, et ce, essentiellement, grâce aux animations.

Grâce aux ateliers cuisine, les résidents se rendent compte qu’ils sont encore capables de réaliser, de sentir, d’avoir un goût. Grâce aux animations musicales, les personnes âgées rejoignent la piste de danse facilement en remarquant avec joie que les pas des danses de leur tendre jeunesse, leur sont encore familiers. Ca ne remonte pas à si loin finalement. Grâce aux rencontres intergénérationnelles, les pensionnaires racontent et partagent avec émoi des anecdotes, livrent à ces jeunes personnes des secrets d’expérience et se rendent ainsi compte qu’ils sont encore capables de communiquer.

Pour ainsi dire, l’animatrice a un rôle fondamental au sein de tels établissements, tout autant que l’aide-soignant ou l’infirmier.

C’est pour cette raison que lorsqu’Eva Argenton, animatrice de la maison de retraite de Trèbes, est partie à la retraite, des inquiétudes se sont soulevées, aussi bien chez les pensionnaires, que chez les familles, qu’à la direction de la résidence.

Tous connaissaient le magnifique travail d’Eva et cela rendait son départ encore plus difficile à combler.

Mais heureusement, l’attente et l’inquiétude ne furent pas longues jusqu’à ce que Carole Balussou, se retrouve sur leur chemin. Carole connaît bien le milieu des maisons de retraite, étant donné qu’elle y a travaillé pendant une vingtaine d’années dans un domaine un peu différent, puisqu’elle était aide-soignante (cinq ans dans cette même résidence de Trèbes et quatorze ans auparavant à la maison de retraite des Marronniers, allée d’Iéna à Carcassonne).

Aujourd’hui sa mission sera différente, mais Carole s’en réjouit d’avance, « On voit les personnes âgées autrement, on est à leur écoute et on répond à leurs besoins. »

La directrice est très confiante quant à ce changement au sein de l’organisation du personnel. Les pensionnaires sont ravis que le poste vacant soit occupé par une personne qu’ils connaissent déjà, ainsi le temps d’adaptation n’est pas nécessaire. Les familles sont très heureuses que la nouvelle animatrice connaisse déjà les lieux, les résidents, les affinités et goûts de chacun.

En acceptant ce poste, Carole, jeune maman trébéenne de pure souche, a conquis les cœurs, en commençant par le sien.

Laisser une réponse