Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Aidants : Vous pouvez être rémunérés !

18 juillet 2017

Puisque de nombreux aidants d’un proche âgé en perte d’autonomie diminuent ou même stoppent leur activité professionnelle pour pouvoir s’occuper de leur proche, il existe un dispositif leur permettant d’être rémunérés pour l’aide apportée. Pour ce faire, l’aidant devra devenir le salarié de l’aidé
Plus exactement, l’aidant pourra être employé par son proche âgé en tant qu’aide à domicile.

Si la personne âgée n’est pas bénéficiaire de l’APA

Elle peut employer librement un membre de sa famille en tant qu’aide à domicile. Si elle en bénéficie, elle est également autorisée à employer un membre de sa famille (sauf le conjoint, concubin ou partenaire de PACS) en tant qu’aide à domicile dans le cadre de l’APA qui lui est accordée. C’est son APA qui lui permet de payer l’aidant qu’elle salarie. Les bénéficiaires de l’APA, devront justifier auprès du conseil départemental de l’utilisation conforme des sommes versées (nombre d’heures, type d’aide …). Concrètement, devenir aidant salarié de son proche permet de valoriser financièrement l’aide apportée mais aussi de cotiser pour la retraite et de bénéficier d’une protection sociale. D’autre part, cette aide à l’embauche d’un aidant familial permet à l’employeur de recevoir alors des réductions d’impôt égales à 50 % des sommes engagées sous conditions de plafonds. Cela ne peut concerner en aucun cas le conjoint ou le concubin seulement des frères, sœurs, enfants, neveux, nièces.

Les obligations de la personne âgée devenue employeur

– Faire la déclaration d’embauche de son « aidant salarié » à l’Urssaf,
– Remplir les obligations prévues par le code du travail : contrat de travail, bulletins de paie…

Salarier un aidant familial grâce au CESU (chèque d’emploi service universel)

Par souci de facilité des démarches, la personne âgée employeur peut recourir au dispositif CESU, qu’elle souhaite ou non utiliser son APA, pour la rémunération de l’aidant familial. (Un site spécifique est dédié au CESU). Les calculs seront alors effectués par l’administration qui établira également les bulletins de paie.

Prendre en compte les éventuels désavantages liés à l’emploi d’un aidant familial 

Avant de prendre la décision d’employer un proche aidant comme salarié, il faut bien évaluer les éventuels inconvénients. En effet, le lien salarial ainsi créé pourrait avoir un impact négatif sur les relations entre l’aidant et l’aidé.

Aidants de personnes âgées: sachez reconnaître votre épuisement

5 juillet 2017

Plus de 4 millions d’aidants prennent en charge des proches dépendants et aujourd’hui, leur santé inquiète les pouvoirs publics ! En effet, les aidants proches assument de nombreuses responsabilités par rapport à la personne aidée et ce, souvent, malgré leurs multiples occupations professionnelles, personnelles et familiales. Ce qui les expose au stress et à l’épuisement physique et moral.
Bilans, évaluations des situations physiques et psychologiques, mise en relation avec des associations d’aide à domicile permettant de prendre un peu répit… Plusieurs initiatives ont vu le jour pour tenter d’aider les aidants à se préserver mais ce n’est pas si simple.

Créer des réseaux d’entraide pour les aidants

C’est une des solutions à mettre en place  rapidement pour soulager les aidants. Effectivement, ces réseaux s’avéreront vite cruciaux pour soutenir les aidants et leur éviter de tomber dans l’épuisement. En effet, à long terme, la seule façon de se préserver  consiste à se créer un véritable réseau de soutien. Dans ce réseau, l’aidant pourra inclure les membres de sa famille, ses amis proches, ses connaissances et même parfois ses voisins si ceux-ci sont d’accord. Il pourra également inclure des intervenants publics ou privés du réseau de la santé, des auxiliaires de vie d’entreprises privées et dans certains cas, des bénévoles envoyés par des organismes communautaires. Les membres de ce réseau devront pouvoir être sollicités à chaque fois que l’aidant aura besoin de s’absenter que ce soit pour remplir certaines obligations ou pour prendre quelques heures de répit. La clé de son équilibre résidera dans la bonne utilisation de ce réseau.

Aidants : N’hésitez pas à prendre du temps pour vous!

Les aidants sont souvent des personnes très fières qui rechignent généralement à demander l’aide d’un tiers! Pourtant, dans leur situation, rien n’est plus important que d’avoir des appuis, des personnes sur lesquelles elles peuvent compter en cas de problème ou d’absence. De plus, la personne aidée sera malheureusement beaucoup plus demandeuse en temps et en énergie au fur et à mesure de l’aggravation de son état de dépendance. Alors, pour être sûr de tenir sur la longueur, mieux vaut s’entourer de personnes de bonne volonté qui pourront épauler les aidants. Attention toutefois à ne pas culpabiliser si on doit laisser son proche âgé aux bons soins d’une autre personne pendant quelques heures. Pour cela, l’aidant doit être persuadé que ce n’est qu’en se faisant soutenir, qu’il pourra continuer à rester un bon aidant!

 

 

Seniors : Partez en thalasso !

28 juin 2017

La thalasso est très à la mode en ce moment ! Cela vous tente ?
Si faire une cure de thalassothérapie vous donne envie, voici un article qui fait le point sur les bénéfices santé d’une telle cure.

Des villes réputées pour leurs centres de thalasso pour seniors

Pour commencer, en tant que français, vous êtes bien placés pour partir en thalasso puisque la France regroupe sur ses cotes, la majorité des centres de thalasso. Berceaux de la thalassothérapie, les villes comme Saint-Jean-de-Luz, Biarritz ou Royan vous attendent pour vous faire passer un séjour marin aux effets vivifiants !

Des cures bénéfiques pour la santé des seniors

Cures détente, jambes toniques, circulatoire  ou spécial dos…vous aurez l’embarras du choix. A vous de déterminer la cure qui vous correspond. En effet, les centres de thalasso proposent des programmes adaptés à tous les problèmes de santé. Il existe même un programme anti-tabac ! C’est dire si le choix est vaste.

Utiliser les vertus de l’eau de mer

C’est la base de cette médecine douce appelée thalassothérapie. Il s’agit en fait d’utiliser les vertus des sels minéraux contenus dans l’eau de mer afin de soigner certaines affections. Les algues et boues marines sont également très utilisées pour leurs vertus antalgiques. Ces soins et parcours santé en piscine d’eau de mer, additionnés de quelques jours de respiration d’un vivifiant air marin, vous requinqueront en un rien de temps ! Alors laissez-vous tenter et faites le grand plongeon !

 

 

 

Isolement des personnes âgées: nous sommes tous concernés!

21 juin 2017

Une récente étude menée sur un échantillon de 244 personnes à qui on a posé la question : « Êtes-vous concerné de près ou de loin par la question de l’isolement des personnes âgées ? », a donné les résultats suivants: Plus de 50% des personnes interrogées étaient concernées par la question.

L’isolement des âgés : Un sujet qui nous touche de très près

Effectivement, les personnes ayant répondu « oui » ont pratiquement toutes affirmées être concernées par la solitude d’un parent. Ce qui rend cette problématique beaucoup plus sensible. A cela s’ajoute la culpabilisation du placement en maison de retraite et la volonté de la personne âgée de rester vivre le plus longtemps possible à son domicile.

Le maintien à domicile doit-il être choisi en priorité?

Aujourd’hui, les familles, les politiques et les personnes âgées elles-mêmes ont tendance à privilégier le maintien à domicile en raison d’une culpabilisation sociale des personnes plaçant leurs proches en maisons de retraite, d’une volonté de réaliser des économies publiques, et d’une mauvaise image de certains établissements d’accueil ayant été médiatisés en raison de sévères manquements. Toutefois, les maisons de retraite se sont modernisées au cours des années et sont aujourd’hui très nombreuses à offrir des prestations de qualité ainsi qu’un environnement chaleureux pour une personne âgée.

Faire appel à des organismes d’orientation en maison de retraite

Cette démarche serait une bonne solution pour guider les familles confrontées à ce choix difficile concernant la sécurité et le bien-être de leur proche. Néanmoins, on constate que le manque d’informations et le tabou persistent quant aux maisons de retraite, ce qui freine les gens et les empêche souvent de faire  appel à des organismes de ce type.
Espérons que les mentalités évolueront sur le sujet!

 

 

Seniors : comment faire de l’exercice sans efforts?

15 juin 2017

Musclez-vous la ceinture abdominale incognito 

Puisque nous passons une bonne partie de notre temps devant un bureau que ce soit au travail ou à la maison pour ceux qui sont déjà à la retraite, pourquoi ne pas en profiter pour faire quelques minutes de sport ? Voici une très bonne technique pour travailler ses abdos sans trop d’efforts. Prenez appui sur les accoudoirs de votre chaise de bureau et soulevez-vous au dessus de la chaise. Essayez de tenir 30 secondes, puis rasseyez-vous. Répétez l’exercice plusieurs fois par jour.

Préférez les escaliers aux ascenseurs 

Opter pour les escaliers, vous permettra de faire assez d’exercice pour réduire les risques de diabète, d’obésité, d’hypertension et également de maladie cardiaque. C’est en tout cas ce qu’affirme une autre étude publiée par des chercheurs des universités de Concordia et de Pékin. Pour analyser les bienfaits de l’exercice sur la santé, ces chercheurs ont eu l’idée de comparer les efforts physiques effectués par la montée ou descente d’escaliers versus l’utilisation des escalators. Apparemment, changer cette simple habitude permettrait à tous de trouver le temps de faire ces 30 minutes d’exercice par jour qui nous sont recommandées par tous les médecins.

Restez en mouvement !

Le mouvement c’est la vie ! En effet, selon les chercheurs, 15 minutes de marche par jour suffisent pour gagner trois ans de vie! Bien-sûr marcher 30 minutes par jour reste la recommandation de santé unanimement reconnue. Pour la respecter, pas besoin de faire de gros efforts ! Vous pouvez par exemple renoncer à prendre la voiture pour effectuer des petits trajets ou bien descendre deux stations de bus avant votre destination pour faire la route à pied. L’objectif, c’est de ne jamais rester statique trop longtemps. Vous pouvez marcher en parlant au téléphone ou bien danser en écoutant de la musique pendant que vous faites le ménage ! Toutes les occasions sont bonnes pour brûler des calories ! Et plus on s’active à la maison, moins on prend goût à la sédentarité, et plus on apprécie de se bouger au quotidien.

Tout savoir sur les TOC chez les personnes âgées

4 juin 2017

Les troubles anxieux sont des pathologies psychiatriques fréquentes de la personne âgée néanmoins les TOCs apparaissent principalement chez des personnes jeunes et même parfois chez des enfants. Professeur de psychiatrie, Chef de service à l’hôpital Henry Mondor à Créteil et  également enseignant à l’Université Paris Est à Créteil, le Professeur Antoine Pelissolo est un spécialiste reconnu des TOCs : troubles obsessionnels compulsifs. Il nous en parle dans une interview donné sur la chaîne médicale Live-Doctors, sponsorisée par Retraite Plus :

 

Une névrose obsessionnelle

On connait cette maladie depuis à peu prés trente ans. Autrefois nommée névrose obsessionnelle, cette maladie est fréquente et touche 1 à 2 % de la population générale. Et tout autant les hommes que les femmes. Cette maladie commence tôt dans la vie, généralement aux alentours de l’adolescence et plus tôt chez les garçons que chez les filles. Elle se manifeste plutôt chez des personnes maniaques et ordonnées mais peut également toucher tout type de personnes dont des personnes âgées.

Les symptômes des TOC

Compter faire des calculs, conjurations, se laver les mains, les phobies d’impulsion, liées à la peur de commettre un acte grave. Avoir peur de se jeter dans le vide, avoir peur de dire des gros mots, peur de perdre le contrôle et d’en arriver à des choses graves. Idées obsessionnelles de pensées magiques. Ce sont les principaux symptômes. Mais chaque personne a ses propres « rituels »personnels.  Certaines personnes ne se sentent pas capables de transgresser ces rituels même s’ils n’ont pas de sens. Les personnes atteintes de TOC sont en quelque sorte, des adeptes du risque zéro car : « on ne sait jamais ».  Il y a souvent derrière cette pathologie, une certaine notion de culpabilité dont il faudra se débarrasser à l’aide d’un spécialiste. Si ces symptômes sont relativement courants chez certaines personnes au caractère pointilleux, ils deviennent maladifs lorsque leurs manifestations en arrivent à être gênants voire handicapants pour la personne atteinte.

Les causes des TOCs

Comme beaucoup de maladies psychiques, il existe plusieurs causes qui sont biologiques et psychiques. Dans le cas des TOCs, il existe probablement des zones dans le cerveau qui sont constamment actives. Ces dérèglements ou augmentation de comportements latents sont souvent provoqués par de grands stress ou des traumatismes.

600 000 personnes en France souffrent de troubles obsessionnels

Selon le Professeur Antoine Pelissolo, à peu prés 600 000 personnes en France, souffrent de troubles obsessionnels compulsifs mais tous à des degrés différents. Souvent ces troubles peuvent disparaître spontanément mais pas toujours, parfois ils peuvent durer toute la vie. Si les personnes se font soigner, environ la moitié d’entre-elles obtiennent des résultats assez rapidement et après quelques temps, on arrive à guérir 70% des cas, ce qui permet de gagner en qualité de vie.