Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

Recherche de maisons de retraite : faites appel à des organismes d’aide!

18 octobre 2017

Lors d’une recherche de maison de retraite pour y être hébergées, les personnes âgées sont très majoritairement accompagnées par leur famille. Ils seraient précisément 81,10% d’après une récente étude menée par  HEC Junior conseil, pour l’organisme Retraite Plus. Néanmoins, pour éviter les nombreux obstacles rencontrés (manque de places, listes d’attente interminables, demandes d’aides financières…), certaines familles préfèrent avoir recours à un organisme d’aide à la recherche de solutions d’hébergement.

Une satisfaction générale très élevée concernant les organismes accompagnateurs

Selon ce  sondage effectué sur un échantillon significatif d’une population majoritairement (57%) au-dessus de 55 ans, les familles ayant profité de l’aide et du suivi offert par ces organismes de conseil et d’orientation expriment un très haut niveau de satisfaction. En effet, 89,40% d’entre eux se sont déclarés très satisfaits de l’aide apportée. Ils ajoutent même que les établissements sont plutôt trouvés sans trop de difficulté. En effet, 80,30% des sondés déclarent avoir trouvé un établissement adapté à leur proche, en seulement quelques semaines.

Une grande satisfaction des familles concernant les établissements choisis

Les familles recherchant des  maisons de retraite, des résidences services ou des EHPAD pour un proche, sont généralement plutôt satisfaites voire très satisfaites de l’ établissement choisi. Il correspond généralement à leurs attentes surtout lorsqu’ils sont passés par un organisme de placement pour le trouver. Dans ce cas, ils sont 90,90% à en être satisfaits. Ce taux de satisfaction a été mesuré chez les sondés pour plusieurs critères : l’établissement, le personnel et le cadre qui sont très majoritaires (83,10%) et le prix et la distance qui sont, eux des critères plus minoritaires (16,90%). Tous les sondés s’accordent à dire que les organismes de placement comme Retraite Plus permettent de trouver plus rapidement et plus facilement  un établissement et ce, avec un taux de satisfaction plus élevé. Ils sont de vrais atouts pour les personnes âgées à la recherche d’un établissement d’hébergement.

Les organismes permettent d’informer sur les aides sociales

Autre critère de satisfaction qui a son importance : la connaissance des différentes aides sociales et financières auxquelles les personnes âgées pourraient avoir droit. En effet, nombreuses sont les familles qui ne sont pas informées de la possibilité d’obtenir ces aides. En passant par un organisme d’orientation en maison de retraite, les familles en charge d’un proche âgé seront informées de toutes les aides financières disponibles. Elles seront également accompagnées dans leurs démarches administratives jusqu’à l’obtention de ces aides. Pour preuve, 100% des personnes interrogées qui sont passées par un organisme ont eu connaissance des aides sociales disponibles contre un taux d’à peine 51,6% pour les autres. De plus, dans la plupart des cas, ces organismes fournissent une aide entièrement gratuite pour les familles qui font appel à eux. Alors pourquoi se priver de leurs services!

Comment différencier une grippe d’un rhume?

13 octobre 2017

Souvent considérée comme une affection banale la grippe peut entraîner des risques sérieux surtout chez les personnes âgées à la santé plus fragile. La grippe est une maladie virale saisonnière, une infection respiratoire aiguë extrêmement contagieuse. A partir de 65 ans, il est fortement conseillé de se faire vacciner contre ce virus pour éviter d’éventuelles complications.

Les symptômes de la Grippe 

Les premiers symptômes grippaux sont des maux de tête, des frissons et de la toux. D’autres symptômes additionnels ne tarderont pas à apparaître : fièvre, perte d’appétit et endolorissement du corps. Chez les enfants, aux symptômes habituels de la grippe, se rajoutent souvent les symptômes suivants : nausées vomissements et diarrhées.

Grippe ou simple rhume?

Etant donné que de nombreuses personnes pensent avoir la grippe alors qu’il ne s’agit que d’un mauvais rhume. Voici quelques informations pratiques pour faire la différence entre la grippe et le rhume.

  • Une forte fièvre  (38 à 40°) pendant 3 ou 4 jours est significative d’une grippe
  • Des courbatures, de la fatigue et de la faiblesse durant 2 à 3 semaines sont significatifs de la grippe
  • Des éternuements, maux de gorge, embarras respiratoire et nasal sont régulièrement rencontrés dans le cas d’un rhume et rares dans le cas d’une grippe
  • Une gêne thoracique et toux douloureuse sont fréquents dans le cas d’une grippe et rares dans le cas d’un rhume.

La grippe provoque chaque année, le décès de plus de 4 000 personnes en France ; les personnes considérées fragiles comme les personnes âgées de plus de 65 ans, sont les premières touchées et sont donc invitées à se faire vacciner.

 

Journée des aidants : Tous les sites web pour aidants!

3 octobre 2017

Destinés aux aidants de personnes âgées ou malades (de Parkinson ou Alzheimer entre autres), les sites web pour aidants ont pour objectif de permettre aux aidants de mieux comprendre la maladie, pour accompagner leur proche dans le respect de son autonomie, tout en leur offrant la possibilité de se retrouver entre eux pour échanger et s’enrichir de leurs expériences. Ils proposent souvent des  réunions d’échanges  ou des cycles de rencontres thématiques sur plusieurs sujets les concernant.

L’association France Alzheimer

France Alzheimer propose aux aidants non professionnels qui accompagnent régulièrement une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, des information pour les aider au quotidien. Elle allie apport de connaissances et mise en commun des expériences et des vécus. Cette association propose également aux aidants une formation spéciale. Totalement gratuite, elle est d’une durée de 14 heures et est étalée sur cinq à six séances.
Pour en savoir plus, consultez : www.aidants.francealzheimer.org

Voici une liste non exhaustive d’initiatives en ligne en faveur des aidants :

Échanger et partager : le credo des seniors à la retraite!

28 septembre 2017

Pour être réussie, la période du départ à la retraite doit être active et productive. C’est cette approche  qui vous conduira au bien-être et à la sérénité. Elle vous aidera également à contrer les éventuels effets négatifs de cette période comme l’apparition des différents  effets du vieillissement, la perte du statut social et les pertes affectives. Votre départ en retraite doit devenir le grand projet de votre vie!

Partir en voyage pour se changer les idées

Il existe une multitude d’activités que vous pouvez faire à la retraite. Par exemple partir en voyage pour découvrir de nouveaux horizons. N’hésitez pas à partir en vacances plusieurs fois par an même si vous êtes seul(e). Il existe des formules de voyages organisés qui s’occuperont de tous les détails pour vous. Il vous sera également possible de rencontrer d’autres personnes seules au cours de ces voyages.

Échanger et partager

A la retraite, nombreux sont les seniors qui choisissent de partager leur savoir et leur expérience professionnelle en formant des jeunes à leur métier. D’autres encore se spécialisent dans l’aide aux devoirs des enfants. Que ce soit pour ceux de leur famille ou ceux des voisins, cette implication dans la vie de leur prochain leur est très bénéfique et leur apporte de nombreuses satisfactions. Il en est de même pour le bénévolat.

Faire du bénévolat

Le bénévolat est bénéfique pour tous ! Il vous permettra de créer des liens avec des gens que vous n’avez jamais rencontrés. Bien sûr, il apportera du bien aux personnes qui en bénéficieront mais il renforcera également votre tissu social. Être bénévole permet également de sentir utile et de rebooster son estime de soi dans les meilleures conditions. Un tiers de ces volontaires a plus de 55 ans, retraités pour la plupart, ils sont appréciés pour leur expérience et disponibilité, qu’ils mettent volontiers au service des autres. « Etre capable de s’engager auprès de ceux et celles qui en ont le plus besoin, donner une heure par semaine, ou plus selon sa disponibilité, c’est avant tout faire preuve d’altruisme et de solidarité. C’est également devenir acteur d’un projet, membre d’une équipe associative, et donc rester actif et utile le plus longtemps possible ».

Les animaux sont-ils des alliés santé?

12 septembre 2017

Il semblerait bien que oui puisque par le biais de la zoothérapie, il est possible de développer le potentiel cognitif, psychologique et social des enfants et des personnes âgées. En effet, cette thérapie d’un nouveau genre implique chez le patient une plus grande attention  et ainsi améliore ses capacités de concentration, de mémoire  et de discernement.

La Zoothérapie: en quoi ça consiste?

Lors des séances de zoothérapie, les résidents sont incités à caresser les animaux et parfois à en prendre soin, ce qui leur permet de créer un lien avec le monde extérieur. Le but de ces séances est également d’induire des groupes de conversation. Les animaux utilisés peuvent être de tous les types : chien, âne, cheval, lapin… car à  chaque animal  ses vertus : Le chat permettrait l’apaisement et d’avoir moins d’insomnies. Le chien lui, permettrait de se dépenser physiquement à travers les balades quotidiennes. Les poissons auraient un véritable effet relaxant et le cheval permettrait de se libérer de ses angoisses ou de sa colère. En fait, il apparaît rapidement que la présence de l’animal agit comme  un catalyseur induisant un certain comportement ainsi que comme  un  instrument de projection aidant à exprimer toutes sortes de sentiments.

De véritables vertus thérapeutiques

Si ce qui touche le plus les personnes âgées c’est principalement le  sentiment d’être aimé « inconditionnellement » par l’animal, la zoothérapie a de nombreuses autres vertus thérapeutiques insoupçonnées par la plupart d’entre nous. Par exemple, l’animal ressent nos émotions. Il se fait notamment plus câlin lorsque nous sommes tristes.  De plus, selon certaines études, la présence d’un animal domestique dans une maison permettrait de diminuer le rythme cardiaque de ses habitants. Il convient de rappeler que cette méthode n’a pas pour vocation de soigner mais elle peut néanmoins prévenir, voire ralentir l’évolution d’une maladie.

Arthrose : Quelles solutions pour moins souffrir?

31 août 2017

L’arthrose est la forme la plus répandue des arthrites. Il s’agit d’une maladie des articulations provoquant la destruction du cartilage, la prolifération osseuse ou la formation de kystes dans les os. Egalement appelée ostéoarthrite, cette  maladie est causée par une dégénérescence anormale du cartilage des articulations. L’arthrose peut se manifester au niveau de toutes les articulations mais se rencontre le plus souvent aux genoux (gonarthrose), aux doigts (pouces et orteils) et aux hanches (coxarthrose). Parfois, elle peut également atteindre la colonne vertébrale.

L’arthrose en chiffres

  • L’arthrose apparaît habituellement après 45 ans, (mais elle peut se produire plus tôt).
  • L’arthrose touche plus de femmes que d’hommes
  • L’arthrose touche 50% des plus de 70 ans.
  • En France, l’arthrose concerne 1/6 de la population

Les symptômes de l’arthrose

L’arthrose est une maladie chronique à évolution lente. Le cartilage se détériore petit à petit sans que le malade ne ressente de douleurs. Celles ci apparaissent plus tardivement et seront à caractère persistant. En effet, l’usure du cartilage lui fait perdre de son élasticité et provoque l’altération de l’os, des ligaments, du liquide synovial et des muscles. Le liquide synovial ainsi altéré ne peut alors plus lubrifier l’articulation. Les symptômes les plus souvent observés sont :

  • Des douleurs dans l’articulation lors des mouvements
  • L’apparition d’excroissances osseuses
  • Une sensibilité de l’articulation à la pression
  • Une sensation de craquements
  • Une raideur dans la flexibilité de l’articulation (surtout après une période d’immobilité).
  • Une gêne dans la souplesse de l’articulation lors des variations de température
  • Une inflammation (plutôt rare)

Solutions non médicamenteuses pour soulager l’arthrose

Afin de soulager les douleurs de l’arthrose, il est vivement recommandé de :

  • Faire des séances de physiothérapie
  • Pratiquer une activité physique comme la natation ou la marche, trois fois par semaine
  • Garder un poids santé
  • Suivre un traitement orthopédique médical afin de diminuer la pression sur l’articulation
  • Eviter les microtraumatismes
  • Faire des cures thermales anti-arthrose
  • Faire des séances de rééducation articulaire
  • Utiliser des orthèses