Remplissez ce formulaire,
une conseillère vous aidera
dans les meilleurs délais !

L’obésité : un problème de poids pour les seniors !

22 août 2016

Two hand of senior woman sitting in chair holding walking stick

Les personnes âgées souffrant d’obésité sont plus fragiles face à certaines maladies et peuvent souffrir de difficultés de déplacement. Voilà pourquoi, le traitement de cette obésité est capital, surtout à un âgé avancé.
Pour vous aider à mieux comprendre les dangers de l’obésité pour la santé, voici quelques questions posées au gériatre référent de Retraite Plus sur la chaîne YouTube d’information médicale, Retraite Plus TV :

Est-on obligé de pratiquer une activité physique intense pour lutter contre l’obésité?

La pratique régulière d’une activité physique permet la perte de poids mais contribue également à rester en bonne santé et à éviter le cholestérol, le diabète, les maladies cardio-vasculaires ainsi que certains types de cancer. Attention, ceci ne veut pas dire que vous devez, sur le champ, vous abonner à un centre de sport et faire du sport de façon intensive! Effectivement, vous pouvez choisir des exercices qui vous plaisent, faire des promenades en forêt et vous forcer à prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur.

La prise de certains médicaments peut-elle aider à réduire la prise de poids ?

Ces médicaments existent mais sont réservés aux personnes déclarées obèses c’est-à-dire ayant un IMC supérieur à 30 ou bien à ceux ayant un IMC supérieur à 27 mais présentant d’importants facteurs de risques concernant les maladies cardiovasculaires.  Néanmoins, pour être efficaces, ces médicaments doivent, impérativement être associés à un régime alimentaire équilibré et à la pratique régulière d’activités physiques.

Existe-t-il des solutions chirurgicales pour lutter contre l’obésité ?

Si toutes les méthodes de perte de poids on échoué, il existe plusieurs sortes de chirurgies contre l’obésité. La plus courante consiste à réduire la dimension de l’estomac afin que seule une petite quantité d’aliments puisse être ingérée sans déclencher de gêne particulière.

Aux armes citoyennes ! Les nouvelles armes anti-vieillissement

9 août 2016

Smiling mature woman with adult daughterDans son dernier livre, La vie et le temps (Flammarion), le docteur Frédéric Saldmann, praticien cardiologue et nutritionniste à l’hôpital européen Georges-Pompidou, nous assure que les scientifiques sont sur le point de percer le secret de l’éternelle jeunesse.

« Nous allons assister, dans les décennies à venir, à une révolution de la médecine, promet le docteur Saldmann. Chacun va même devenir son propre médicament ! » L’octogénaire du futur aura droit à un cœur artificiel. Il recevra des injections d’anticorps neufs prélevés durant sa jeunesse et conservés dans une banque de cellules immunitaires. Des cellules souches stockées depuis sa naissance lui seront greffées pour faire repousser le foie de ses 20 ans. Des rétines artificielles répareront sa dégénérescence maculaire… « 

On pourra bientôt vivre jusqu’à 150 ans !

Le Dr Frédéric Saldmann en est persuadé : on pourra bientôt vivre jusqu’à 150 ans !
Néanmoins, comme il le dit lui-même : « Nous sommes, nous, nés peut-être un petit peu trop tôt pour jouir de toutes ces avancées« . Alors, en attendant qu’arrive ce temps béni où l’on ne vieillira plus, voici quelques conseils à appliquer pour vieillir en beauté :

  • pour ralentir le vieillissement précoce de la peau : mangez du cassis
  • pour avoir moins de rides : consommez des aliments riches en graisse et en omégas 3
  • pour avoir l’air plus jeune, exposez-vous à la lumière et dormez suffisamment
  • pour donner plus d’allure à votre démarche : apprenez à vous tenir bien droite
  • pour avoir de belles dents et les consolider : faites au moins un détartrage par an

Sexualité des seniors : Les défis liés au vieillissement

3 août 2016

nl familesBien que les femmes et les hommes connaissent tous des changements sexuels liés à l’âge, la capacité d’avoir des relations sexuelles et de les apprécier se poursuit habituellement jusqu’à l’âge d’or.

Des changements surviennent et ce, dès la quarantaine. Comprendre ces changements vous permettra d’en discuter avec votre partenaire. En cas de troubles persistants, consultez rapidement votre médecin.

Parmi les troubles possibles, il y a l’atténuation du désir. En effet, le désir est déclenché chez les hommes et les femmes, par une hormone appelée testostérone, laquelle diminue au fil des années.  En vieillissant, notre corps change et des problèmes de santé peuvent survenir, entraînant des problèmes d’ordre sexuel. C’est la raison pour laquelle il est très important de consulter son médecin traitant dès l’apparition des premiers troubles.

Il n’y a pas d’âge pour parler d’amour

Les seniors ont changé et leur sexualité aussi toutefois, il n’y a pas d’âge pour parler d’amour car on n’a pas seulement l’âge de nos artères mais on a aussi l’âge de nos désirs. Comme le dit si bien le philosophe Michel Conte : « ne pas parler de sexualité c’est ne pas parler de soi ».
La sexualité des seniors est aujourd’hui un sujet central. En effet, on peut dire qu’on assiste à un boom de la sexualité des seniors. Néanmoins,  l’apparition de ce boom, entraîne  également de nombreux problèmes chez les femmes comme chez les hommes.
Chez les femmes, à partir de 55, 60 ans, des baisses de désir peuvent apparaître. La ménopause peut entraîner également une sécheresse vaginale et des douleurs lors des rapports.
Les hommes peuvent également être touchés par ces troubles lors de l’andropause. En effet, à ce moment là, la testostérone circulante baisse et le désir aussi. Des troubles de l’érection peuvent également survenir. Toutefois il existe des remèdes pour retrouver une sexualité épanouie. De nombreux traitements peuvent être proposés.
En cas de troubles persistants, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Sexualité des seniors: Les problèmes psychologiques

Certaines causes psychologiques peuvent affecter la vie sexuelle des seniors. Ce sont ces causes psychologiques comme la peur, l’anxiété, le manque de confiance, le stress et les problèmes relationnels, qui peuvent devenir un réel fardeau pesant sur leur vie sexuelle. Grâce à quelques conseils, il sera possible de reprendre une vie sexuelle de façon épanouie.
La dépression, courante chez les adultes qui vieillissent, peut également avoir un effet modérateur sur tous les intérêts et activités des seniors. Y compris sur leur sexualité. En effet, au fil du vieillissement, on peut connaitre différentes étapes et difficultés pouvant poser un problème de dépression.
Si vous ou votre partenaire ressentez  une forme de dépression, allez rapidement consulter votre médecin. Il vous aidera à trouver les solutions adéquates.

Pour en savoir plus, regardez les vidéos de la chaîne Youtube Live Doctors!

 

La dépression en question!

31 juillet 2016

edito1Ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de Clinique et aujourd’hui maître de conférences et praticien à l’hôpital saint Antoine dans le service de psychiatrie et connu pour être  l’auteur de nombreux livres sur la dépression le docteur Ferreri répond aux questions que l’on se pose sur la dépression dans une interview exclusive donnée sur la chaîne médicale Live Doctors.

Pourquoi les français utilisent-ils autant de traitements psychotropes?

En chiffres, trop de traitements sont prescrits mais pas assez chez les personnes dépressives.

Comment peut-on aider une personne en dépression?

L’entourage peut aider en entourant soutenant et déculpabilisant la personne mais surtout en l’encourageant à consulter.

Y a-t-il un lien entre la dépression et la perméabilité intestinale?

On n’est pas encore capable de le prouver mais il y a un lien entre ce que nous consommons et notre  bien-être psychique.

Y a-t-il des moyens d’éviter la dépression ou de remonter la pente?

Il faut prendre soin de soi et éviter toutes les substances psychoactives: alcool cannabis… Elles sont toxiques pour le bien-être psychique.

Quelle est la durée moyenne d’une dépression? 

Il est nécessaire de la traiter rapidement sinon elle risque de durer entre six mois et un an. Lorsque l’on met un traitement en place et que la personne est répondeuse, on peut observer une amélioration au bout de quinze jours et une vraie rémission après environ trois mois. Même si la personne se sent bien, elle n’est pas guérie, il est donc important de poursuivre le traitement sur six mois afin d’éviter une rechute.
A savoir: Une personne ayant fait une dépression a 50% de risques de refaire une dépression dans les deux ans qui suivent,et 75% de risques de refaire une dépression durant sa vie.

Pour en savoir plus, regardez les vidéos de la chaîne Youtube Live Doctors!

Personnes âgées et dépression : comment réagir?

19 juillet 2016

Portrait of the elderly woman. A photo on outdoors

Ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de Clinique et aujourd’hui maître de conférences et praticien à l’hôpital Saint-Antoine dans le service de psychiatrie, le docteur Ferreri également connu comme l’auteur de nombreux livres sur la dépression, nous parle de la dépression chez les personnes âgées et les jeunes enfants dans une interview donnée sur la  nouvelle chaîne médicale Live Doctors.

Identifier la dépression

Le phénomène de dépression est très fréquent surtout chez  les femmes qui en sont deux fois plus touchées que les hommes.
En France, il y a 3 millions de personnes dépressives avec une prévalence entre 5 à 15% de la population. On considère qu’en 2020, la dépression sera la deuxième cause de handicap juste après les maladies cardiovasculaires.

La dépression est une préoccupation sanitaire majeure qui nécessite une prise de conscience collective. C’est la raison pour laquelle les médias lancent régulièrement  des campagnes de sensibilisation auprès du grand public. L’intérêt est de faire connaitre la dépression comme maladie et de lutter contre la stigmatisation que cela représente d’être atteint d’un trouble psychique.

Attention aux pathologies qui miment la dépression!

En effet, certaines pathologies comme les maladies endocriniennes (par exemple l’hypothyroïdie) ressemblent sur de nombreux points, à toutes les manifestations psychomotrices et physiques de la dépression. Cependant, en général la tristesse n’est pas présente. Les pathologies qui font souffrir le système nerveux, peuvent entraîner un changement de comportement. Lorsque l’on a un doute on fait faire au patient, un bilan sanguin pour dépister une éventuelle  maladie thyroïdienne ou maladie hormonale, et une imagerie cérébrale pour toutes les maladies neurologiques.

La dépression chez les personnes âgées

Chez les personnes âgées le syndrome de glissement, de délaissement des soins et de soi peut faire penser à une dépression mais ce n’est pas forcément le cas. En effet il est difficile de faire le diagnostic. C’est pourquoi on propose aux personnes âgées, qui ont l’air déprimées, de faire une évaluation psychiatrique fine et parfois des tests thérapeutiques avec des antidépresseurs. Lorsqu’une personne âgée est en souffrance, ou en difficulté il ne faut pas attendre pour consulter et ne pas hésiter à proposer au médecin une hypothèse.

Pour en savoir plus sur le sujet, regardez les vidéos de la chaîne Youtube Live Doctors!

 

Prévenir et accompagner les personnes âgées : quelles aides?

12 juillet 2016

Happy elderly woman with granddaughter at home

L’aide des caisses de retraite
Des aides personnalisées peuvent être versées par les caisses de retraite afin d’améliorer le quotidien des aînés.

Pour en bénéficier, il faut :
• Avoir cotisé auprès d’une caisse de retraite et avoir plus de 60 ans
• Être classé en GIR 5 ou 6

Les montants :
Jusqu’à 80% des frais du plan d’aide personnalisé peuvent être versés. Cette aide est plafonnée à 3 000 € annuels.

L’aide sociale locale
Cette aide, versée par le département, permet de participer à certaines dépenses liées à la perte d’autonomie.
Pour en bénéficier, il faut :
• Être âgé de plus de 65 ans et nécessiter l’aide d’un tiers
• Déposer une demande au CCAS

Les montants :
La prise en charge de l’aide ménagère à domicile peut varier de 1,94 à 14,16€ de l’heure en fonction des revenus.

L’aide de l’ANAH
L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) peut accorder des subventions lors de l’adaptation d’un logement à la perte d’autonomie liée au vieillissement.

Pour en bénéficier, il faut :
• Habiter dans le logement (de plus de 15 ans) dont vous êtes propriétaire
• Présenter votre projet à l’ANAH

Les montants :
De 35 à 50% du montant des travaux (HT) peuvent être pris en charge. Ce montant est plafonné à 10 000 €.

L’aide de l’organisme Retraite Plus
Cette aide gratuite, fournie par l’organisme Retraite Plus, consiste à accompagner les familles dans leur recherche d’aide à domicile ou d’établissement d’accueil.
Son rôle : analyser les situations, aider aux démarches administratives et fournir une information ciblée de qualité.

Pour en bénéficier, il faut :
• Appeler gratuitement au Numéro Vert : 0805 69 66 31
• Ou remplir une demande sur le site www.retraiteplus.fr

À savoir : Des crédits d’impôts peuvent être octroyés pour financer l’installation d’équipements liés à la perte d’autonomie.
Pour en savoir plus, consultez le site : www.service-public.fr.